Dard couine

Avis sur Dark Murders

Avatar tobor
Critique publiée par le

Jim Carrey est puni. Adieu Jerry Lewis, chemises hawaïennes et jolies pépées, fini de rigoler !
En 2015, il s'était fâché contre l'obligation vaccinale promulgée sous Obama, ce qui a très vite été amalgamé à être anti-vaccin, donc conspi. Le voilà déclassé et ce film co-produit avec la Pologne a l'air taillé sur mesure pour faire une punition exemplaire et pas qu'au spectateur.

Ça se passe en ex-urss et tout est profondément morne, gris, triste, crasse, lent, long, il n'y a pas l'ombre de quoi que ce soit qualifiable d'humoristique. Jim est flanqué d'une personnalité insondable, toute en contrastes inappropriés. Il est très mou mais pique des crises. Bien dans son rôle de puni face aux puissants alors qu'il tentait de faire éclater la vérité, il doit à présent se confronter à Charlotte, passée experte dans le glauque grâce au bon Lars. Il va devoir lui foutre des claques pendant qu'il la chevauche sauvagement!

L'enquête qu'il mène tourne à l'eau de boudin, il a toujours une longueur de retard, fait enfermer un innocent, laisse courir la coupable, se met à dos tous ses collègues, sa femme le quitte avec la môme, il pèse comme un doute sur le fait qu'il soit juste dead à la fin... Bref, à part ça, l'intrigue nous dévoile en scoop la plus évidente et ordinaire des issues. À oublier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 200 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de tobor Dark Murders