Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

"Comment faire un mauvais documentaire ?" en 14 leçons, par Alex Jones

Avis sur Dark Secrets Inside Bohemian Grove

Avatar YellowStone
Critique publiée par le

1. Choisir un sujet sur lequel tu as déjà une idée toute faite, et ainsi le traiter de manière très biaisée pendant tout le temps de ton "enquête".

2. Zapper toute la partie où tu informes le public de ce dont tu parles de la manière la plus objective possible. Présenter ton sujet en parlant directement de rites païens, de satanisme et autres perversions, sans aucune preuve de ce que tu avances.

3. Commencer ton documentaire en te mettant en scène toi-même, en t'assurant bien de préciser que tu es chrétien, et que ce n'est manifestement pas le cas des membres du Bohemian Club.

4. Caler une interview d'un professeur (qui est en réalité pasteur, mais tu ne le préciseras pas) où celui-ci n'hésite pas à qualifier gratuitement Voltaire de "evil philosopher" [sic]. Et quand ce même "professeur" te balance "Hitler was a Bohemian!", le laisser tel quel au montage, sachant que le quidam américain standard interprétera ça comme "Hitler faisait partie du Bohemian Club !", alors que ça réfère au fait qu'Hitler est né en Autriche non loin de l'ancienne Bohême (ou peut-être au fait qu'il a mené une vie de Bohème dans les années 10 et 20).

5. Enchainer les plans tristement inutiles de toi et tes potes dans une voiture ou une chambre d'hôtel, de préférence avec des couleurs dégueulasses et filmés avec les pieds.

6. Lorsque tu réalises un micro-trottoir, ne poser que des questions interro-négatives fermées et hyper-orientées, qui forceront automatiquement tes interlocuteurs à acquiescer (exemple : "Don't you think it's kind of weird that the world leaders worship a 40-feet tall owl statue?" "Well, I ain't never heard anything about that... but I guess it is...").

7. Inclure toutes les scènes où tu te présentes toi-même, de façon très modeste (sans même regarder la caméra !), comme une sorte de chevalier chargé d'une mission de bien commun qui te dépasse. En profiter pour inclure les scènes de préparatifs où ta femme et tes collègues journalistes expliquent qu'ils t'admirent pour la prise de risque et le courage que tu affiches, et que même eux ils n'oseraient pas faire ce que tu t'apprêtes à faire (à savoir une balade dans les bois).

8. Une fois sur place, tout filmer (en caméra cachée, bien sûr) de la manière la plus dégueulasse possible, ne rien expliquer de ce qu'on voit à l'écran. Et en cas d'explications, se contenter de préciser que des écritures en français et en latin ça fait drôlement peur (sans prendre le temps de les traduire). Expliquer aussi que des crânes en pierre c'est extrêmement malsain et mobide (apparemment plus en tout cas qu'une danse macabre ou un transi...).

9. Répéter à plusieurs reprises que tu t'es fait contrôler par les agents de sécurité, mais couper toutes ces séquences du montage, pour plus de crédibilité... En profiter pour dénoncer les enfoirés du service de sécurité d'un site privé sur lequel tu t'es introduit sans autorisation parce qu'ils utilisent des caméras de sécurité... Mais là encore ne pas les montrer.

10. Expliquer que la statue géante d'une chouette est une représentation du dieu babylonien Moloch, sans aucun élément qui permet de confirmer cette théorie, et ce même si Moloch n'était pas représenté par une chouette (et n'était peut-être même pas un dieu, le mot provenant de la traduction hasardeuse de l'hébreu biblique).

11. Ne pas hésiter à qualifier le rituel duquel on est témoin de luciférien, satanique et autres qualificatifs fleuris, alors que tout ce qu'on voit à l'écran se rapproche quand même vachement plus d'un feu de la Saint-Jean que d'une messe noire.

12. Prétendre que le mannequin symbolisant les soucis de la vie publique et professionnelle des membres du groupe pourrait très bien être un vrai enfant "d'après certains spécialistes de l'occulte", là encore sans l'ombre d'un bout d'indice qui tendrait à confirmer cette théorie.

13. Quand tu as terminé tout ça, expliquer au spectateur que tu vas aller "confronter George Bush" (alors président des USA) à ce sujet, laissant entendre que tu as réussi, par la volonté du Saint-Esprit sans doute, à obtenir une interview avec W. himself... Alors qu'en fait tu vas te poser devant le Capitole avec un mégaphone et un pote déguisé en satanist-Bush, en gueulant des inanités sur Satan et autres KKK.

14. Pour finir, donner un titre qui fait bien peur à ton documentaire (n'importe quoi avec "Dark" fera l'affaire), mettre de la musique directement piquée à la Hammer, et, pour parachever le tout, placer un gros pentagramme sur l'affiche. Même si le signe est lui-même complètement absent de ton film fini, ça attirera le client.

NDLR: Si vous trouvez que cette critique fait preuve d'un peu de mauvaise foi, dites-vous bien que ce n'est absolument rien en comparaison de celle affichée par Alex Jones tout au long de son "documentaire".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 706 fois
11 apprécient · 2 n'apprécient pas

YellowStone a ajouté ce documentaire à 1 liste Dark Secrets Inside Bohemian Grove

Autres actions de YellowStone Dark Secrets Inside Bohemian Grove