👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je suis un peu malhonnête voyez vous.
J'ai mis 3 a Dark Shadows sans grande conviction. Même sans aucune.
Car sincèrement, je ne saurai juger 2h de film ou je n'ai passé mon temps qu'à répéter machinalement "Ouatezephoque".
Dark Shadows est d'une bizarrerie totale. Il donne l'impression d'un film conçu le lendemain d'une gueule de bois, et dont personne n'aurait remis en question les fondements sous peine d'une violente migraine de réflexion.
J'ose à peine imaginer la première réunion de travail:




"Tim Burton: Ouais donc l'histoire c'est Johnny Depp qui bute des gens froidement mais en fait il est trop gentil, c'est juste qu'il voulait pas faire ca à cause de l'autre pute Francaise, enfin bon tu me suis quoi.
Bon il arrive dans son salon... Enfin le salon de son manoir... Enfin son manoir qui lui appartenait. Et ce qui serait génial Bruno, c'est que tu me fasses ce genre de lumière pour le salon, ou tu releves tout les meubles d'un contre.
Bruno Delbonnel: Ok Tim, mais pour les scènes de jour ou de nuit ?
Tim Burton: Les deux, tu me fais pour les deux ! Je veux pas que le spectateur fasse la différence, ca sera trop marrant hihihihihi ! Bon Johnny on va te coller une plâtrée de maquillage blanc sur la tronche.
Johnny Depp: Oh non mec, tu m'avais dis sur Alice que c'était la dernière fois.
Tim Burton: Non mais t'es gentil, je te parle de maquillage. Rappelle toi que le boss, ici c'est moi. Je pourrai sortir mon engin, et te faire une éjaculation faciale pour obtenir ce que je veux ! D'ailleurs c'est ce que je vais faire.
Johnny Depp: Oh non mec, tu m'avais dis sur Edward aux mains d'argent, que c'était la dernière fois.
Tim Burton: Ta gueule on te paye bien trop cher pour que tu fasses ta diva ! Ca t'apprendra la modestie morveux !
Danny Elfman: Et moi Tim ? Je te refais un truc bien baroque facon Bee...
Tim Burton: Oh toi ma grande tu vas fermer ta gueule. J'en ai marre que les gens associent ton nom au mien. Comme si je ne pouvais pas me passer du GRRRRAND Danny Elfman. Et bah tu sais quoi ton score, tu le feras, mais je me torcherai le cul avec. Parce que je vais foutre un tas de musique des années 70 qui n'auront aucun foutu lien entre elles. Et la tu seras bien baisé mon Danny.
Danny Elfman: *en pleurant et en courant* Tu es un monstreeeeeuh bwahahahaha !
Richard Zanuck: Tim, et le script alors ?
Tim Burton: Oh ouais je l'ai lu, ah je me suis fait chier. Chier comme pas possible. Il m'a fallu 2-3 bouteilles de Jack en plus, sinon j'aurai pas vu le potentiel. Parce que clairement ce que vous vouliez que je fasse c'était Hantise avec le Dracula de Coppola mais sans le coté "Je te fais peur ! Boooouh !".
Donc ca, c'est mignon tout plein, je reconnais. Vous avez de sacrées couilles d'aller dans cette direction. Mais soyons franc, je m'endormirai dans la salle. Et pas à causes des 2-3 bouteilles dont je parlais avant.
Non non, il faut des trucs de déments.
Genre le héros, il sort de 2 siècles de Cercueil et BOUM, il va lire Love Story.
Richard Zanuck: Nooon, vous n'oseriez pas quand même.
Tim Burton: Ah si si carrément. Et on se rendra compte aussi par la suite qu'Eva Green a persecuté la famille Collins pendant des siècles de façon totalement gratuite et illogique.
Richard Zanuck: Oh mon dieu monsieur Burton que vous êtes punk.
Tim Burton: Et c'est pas tout, la fille ainée Collins, a la fin, coup de théatre, c'est un loup garou.
Richard Zanuck: Non mais ca c'est surfait Mr Burton. Virez moi ca.
Tim Burton: Ouais si tu le dis *discretement à son assistant réa* On le tourne quand même !
Bella Heathcote: Non mais Tim je vais vraiment avoir un flashback qui retrace toute ma backstory juste avant que j'embrasse Johnny ?
Tim Burton: Ben quoi ? Ca pourrait être pire, tu pourrais le sucer comme ma femme ! Hein Helena.
Helena Bonham Carter: Tout ce que tu voudras mon poutou ! <3
Tim Burton: Bon allez on y va avant que je dessoule ! On sait jamais je pourrais faire un truc intelligent."



Car non Dark Shadows comme en conclut Tim, n'est pas très intelligent, piquant l'intégralité de son sous texte à Edward Scissohands.
J'ai tout de même l'impression d'avoir passé un bon moment, notamment grace à Alice Cooper.
Mais je n'étais certainement pas assez alcoolisé pour le voir.
HugoShapiro
3
Écrit par

il y a 10 ans

110 j'aime

22 commentaires

Dark Shadows
HugoShapiro
3
Dark Shadows

Vodka Shadows

Je suis un peu malhonnête voyez vous. J'ai mis 3 a Dark Shadows sans grande conviction. Même sans aucune. Car sincèrement, je ne saurai juger 2h de film ou je n'ai passé mon temps qu'à répéter...

Lire la critique

il y a 10 ans

110 j'aime

22

Dark Shadows
Amethyste
6
Dark Shadows

Ode à un sombre prince et à son merveilleux univers hanté. [Opus 5]

Monsieur Burton, c'est avec beaucoup d'espoir mais aussi avec beaucoup d'appréhension que je suis allée voir votre dernière création. L'espoir d'un certain retour aux sources, la création d'un...

Lire la critique

il y a 10 ans

80 j'aime

24

Dark Shadows
Jackal
7
Dark Shadows

Tim Burton's 70's Show

XVIIIème siècle. Barnabas Collins est à la tête de sa famille de riches poissonniers venus d'Angleterre (fondateurs de la ville de Collinsport), il est admiré de tous et la dirige pour le mieux...

Lire la critique

il y a 10 ans

66 j'aime

14

After Earth
HugoShapiro
2
After Earth

Baladons nous sur Terre avec un balai dans le rectum.

Quoi de mieux qu'un bon crash en vaisseau carton pate composé de toiles, sur Terre pour réunir un fils et son père. D'un coté on a le papa. Il est tellement respecté que les unijambistes se levent...

Lire la critique

il y a 9 ans

164 j'aime

21

Dark Shadows
HugoShapiro
3
Dark Shadows

Vodka Shadows

Je suis un peu malhonnête voyez vous. J'ai mis 3 a Dark Shadows sans grande conviction. Même sans aucune. Car sincèrement, je ne saurai juger 2h de film ou je n'ai passé mon temps qu'à répéter...

Lire la critique

il y a 10 ans

110 j'aime

22

Le Raptor Dissident
HugoShapiro
1

L'homme de son époque

Parce qu’il ne suffisait plus à Youtube d’avoir Valek, nous voila avec Raptor Dissident. Un Youtubeur qui brigue sans cesse l’insulte comme « de la ponctuation » une façon de jouer de « la belle...

Lire la critique

il y a 5 ans

78 j'aime

10