Capitalism : a love story

Avis sur Dark Shadows

Avatar Mike Öpuvty
Critique publiée par le

Ça n'est plus un secret pour personne : depuis son naufrage simiesque intersidéral, Tim est un vieux bourgeois parvenu à l'intérieur duquel hurle un enfant turbulent. Dark Shadows constitue à n'en pas douter le sommet de cette nouvelle carrière. Un film dans lequel un vampire et une sorcière vont s'affronter avant tout... à coup de pognon !

"Ah t'as pas voulu de ma croupe ? Je te jette un sort et je ruine ton entreprise..."
C'est Wall Street au pays d'Edgar Poe !
Plus question de se voiler la face... Le père de Beetlejuice œuvre pour ceux qu'il fustigeait jadis.
Tout du long, son héros estime que la grandeur de la famille passe par un bel étalage d'argenterie, des bals, des paillettes, et une entreprise florissante. Même à la fin, face au manoir dévoré par les flammes, Michelle Pfeiffer déclare qu'il faut "endurer"... Elle s'est crue dans Batman ? ( Oups... )

Mystérieusement, le film est vendu comme une comédie, digne successeur de Beetlejuice et Death Becomes Her, alors qu'il n'en emprunte jamais la structure. Les ingrédients s'y prêteraient (La femme, la maîtresse, l'amant caché dans le cercueil...) mais jamais ne servent le conte horrifique à l'ancienne qui nous est servi.
Comme si Edgar avait été contraint par son éditeur à remanier ses vers :
"Le Corbeau, juché sur sa branche, me toisa, péta un coup et dit 'Nevermore'."

Ajoutez à ça une évocation pré-adolescente de rapports sexuels démoniaques mais exempts de toute sensualité, et vous verrez qu'il est loin le réalisateur de Batman Returns...

Le résultat sur le terrain ? Un film bancal, au rythme cassé, aux personnages pas développés... Mais truffé de morceaux de bravoure complètement bizarres, comme Johnny Depp qui récite The Joker, apprend le sens de la vie en buvant des hippies, ou la scène des "Big Balls". Et il en devient plaisant à regarder, au delà de ses vices-de-fabrication évidents... Et merde, on s'embourgeoise !

Pour finir, est-ce que quelqu'un peut me dire ce qu'il est advenu de la petite vieille à la fin du métrage ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1421 fois
24 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Mike Öpuvty Dark Shadows