Avis sur

Dark Water par batman1985

Avatar batman1985
Critique publiée par le

Hideo Nakata est tout de même un réalisateur trop souvent oublié. S'il a fait un petit détour par les Etats-Unis pour signer le remake de Ring 2, ce qui lui a permet de se faire connaître par un plus large public, il a évidemment écrit ses lettres de noblesse dans son pays natal, le Japon, en réalisant tout d'abord Ring, véritable phénomène de mode, mais surtout Dark Water, chef-d'oeuvre du film d'horreur que l'on pourrait qualifier d'intelligent...
Tout d'abord, il faut bien avouer que l'histoire est savamment construite. L'ambiance qui se dégage de ce film l'est tout autant. On est un cran au-dessus que pour Ring. Primo, la tension s'accentue au fur et à mesure. Secundo, si l'oeuvre ne fait jamais vraiment peur, elle parvient à introduire un suspens très intéressant, très prenant et au moyen de plusieurs indices comme le sac rouge ou la petite fille aux longs cheveux noirs habillée d'un manteau jaune (encore une fois, il faut rappeler que la fille aux longs cheveux noirs est véritablement synonyme d'horreur au Japon et effraie les plus jeunes au pays du Soleil Levant). Tertio, la fin de Dark Water est tout bonnement incroyable, pas réellement un revirement ou quelque chose dans ce genre-là mais une clôture assez différente de ce que l'on connaît. Expliquons-nous (spoiler): on voit ce qu'on croit être la fille de Yoshimi dans l'ascenceur. Ensuite, au fond du couloir, on voit la fille de Yoshimi qui sort de l'appartement. La mère se rend alors compte que ce qu'elle tient dans ses bras n'est pas sa fille mais bel et bien le fantôme. Yoshimi choisit alors de se sacrifier, ce qui implique deux choses importantes: de cette façon et en acceptant d'accompagner le fantôme dans une mort certaine, elle sauve sa fille. Le fantôme recherchait une mère de substitution. Ensuite, et chose assez rare dans les films d'horreur ou d'épouvante de ce genre: on cherche des explications, on cherches des solutions mais on ne combat pas vraiment le fantôme. On n'essaie ici nullement de l'éliminer par la force ou par d'autres moyens. Puisqu'un spectre est quelque chose de déjà mort, et que dans le cas de celui-ci, il recherche activement à combler un désir de maternité, on est bien obligé de se sacrifier pour sauver ce qui peut l'être, et dans ce cas-ci, la fille de Yoshimi.
On constate aussi que l'eau est un thème récurrent chez Nakata puisque dans Ring, la fille était jetée dans un puits. Et puis contrairement, à ce dernier on assiste tout de même à une oeuvre nettement plus intelligente dans le sens om Nakata, à travers le personnage de Yoshimi, dépeint habilement les problèmes que connaît la société japonaise: divorce, difficultés à trouver de l'emploi, société où les gens sont véritablement reclus sur eux-mêmes (Yoshimi ne possède au fond aucun ami), système scolaire que l'on peut juger trop strict, etc.
On terminera par le jeu des acteurs, qui est tous très juste et on retiendra peut-être plus aisément celui de la petite fille puisqu'elle est bien malgré elle l'élément central de l'histoire. On ajoutera pour terminer que Kenji Kawai a encore signé une B.O. réussie et il prouve une fois encore qu'il est à compter parmi les meilleurs compositeurs dans le monde.
On est donc bien loin du remake raté, signé Salles, et qui prouve que ce Dark Water a lui aussi connu un succès au Japon. Assez logique car on est clairement devant un film qui assume à la fois un côté de divertissement pur (l'histoire d'horreur), et à la fois un statut d'oeuvre intelligente (dénonciation de certaines carences de la société nippone). On peut clairement dire que Dark Water est un chef-d'oeuvre et que s'il y a bien un film à retenir dans la carrière de Nakata, c'est celui-ci...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2018 fois
14 apprécient

Autres actions de batman1985 Dark Water