Les vaches folles

Avis sur Dark Waters

Avatar alsacienparisien
Critique publiée par le

Ce qui apparait comme une enquête ressemblant à tant d'autres se transforme en thriller social dérangeant et choquant. Dark Waters revient sur l'affaire DuPont, grande entreprise américaine qui empoisonnait consciemment ses usagers avec du Téflon. Avec un réalisme déconcertant et un scénario en béton, Todd Haynes excelle dans le film de dénonciation où la noirceur, tant visuelle qu'humaine, fait froid dans le dos. Mark Ruffalo, dans le rôle de l'avocat dévoué à révéler au grand jour ce scandale de santé publique, est habité par son personnage, malade à l'idée d'échouer face à ce géant capitaliste néfaste. A vrai dire, l'idée du film ne me donnait pas vraiment envie mais, à l'instar du personnage principal peu convaincu par l'affaire, on se laisse gagner progressivement par ce capharnaüm épineux et sans fond. La photographie ténébreuse dresse le panorama d'une Amérique profonde glaciale, et, combinée à une bande originale dense, ils participent activement à nous plonger dans cette abysse ingérable. On arrive presque à un stade où on refuse de croire qu'il s'agit là d'une histoire vraie, tellement l'horreur humaine est déplorable. Hormis les faits qui sont révoltants, sans doute y a t il aussi une vision quelque peu manichéenne qui édulcore cette injustice. Et niveau jeu, je me suis très vite lassé du rôle larmoyant d'Anne Hathaway. En tout cas, le fait que cette entreprise soit encore en activité, après un tel procès, fait réfléchir sur notre ère et sur le pouvoir de ses dirigeants multi-milliardaires. Mais l'écho sanitaire et environnemental est certain, si bien qu'on a qu'une hâte : rentrer chez nous et bazarder toutes nos poêles !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 43 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de alsacienparisien Dark Waters