L'homme qui ne voulait rien lâcher

Avis sur Dark Waters

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Je m'attendais à un drame puant et écœurant. C'est un peu mieux que ça.

L'intrigue reste un peu molle, car diluée sur trop d'années, avec des conflits qui n'en sont pas vraiment en fait puisqu'il n'y a rien à faire d'autre qu'attendre quand ça ne va pas... mais l'enquête est intéressante, notamment parce qu'elle permet de cerner indirectement des personnages qui font froid dans le dos. Indirectement, malheureusement, parce que ceux qui sont présents dans le film n'agissent pas directement comme des salauds, et c'est bien dommage car il faudra se contenter d'une dispute lors d'un gala pour situer le méchant de l'histoire. Les personnages secondaires sont de manière générale assez peu développés, l'on s'attristera surtout du sort réservé à l'épouse qui sert plus à marquer le désarroi du mari que le sien malgré les apparences.

La mise en scène est correcte : la reconstitution n'est pas très poussée mais reste convaincante. Le découpage est sobre et efficace, le montage est bien rythmé. Les décors sont peu investis mais fonctionnent. Les costumes et maquillages ne sont pas toujours convaincants, on sera par exemple étonné de l'effet rajeunissant des coiffures de Hathaway au cours de cette dizaine d'années. Les accessoires de l'époque sont finalement assez rares (mais on appréciera le bon vieux windows 2000) et pas toujours convaincants (purée les VHS des années 2000 n'étaient quand même pas aussi dégueulasses, sauf si elles sont restées dans une cave humide pendant 10 ans, ce que je doute).

Bref, le tout est au final moyen ; on ne s'ennuie pas mais ça ne va clairement pas assez loin. Dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 437 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Dark Waters