Affiche De beaux lendemains

Critiques de De beaux lendemains

Film de (1997)

  • 1
  • 2

Plus belle la vie.

C'est le genre de film qui te plombe la journée. C'est l'histoire d'un avocat qui vient dans un petit village pour essayer de pousser ses habitants à faire un procès. Pourquoi ? Simplement parce que tous leurs enfants sont morts dans un accident de car scolaire. Je suppose que ce n'est pas la peine de préciser que c'est la poilade totale. Mais ce qui fait la force de ce film, c'est la sobriété... Lire la critique de De beaux lendemains

11 1
Avatar Skiski
9
Skiski ·

Bonjour tristesse

Film le plus réputé du canadien Atom Egoyan, qui adapte le roman éponyme de Russell Banks, "The sweet hereafter" pourrait concourir au statut de "film le plus triste du monde". Tout est là pour plomber l'ambiance, aussi bien dans le synopsis (la mort de 15 gamins de la même bourgade dans un accident de bus) que dans les thématiques abordées (toxicomanie, inceste...), même si la mise en scène... Lire la critique de De beaux lendemains

4 3
Avatar Val_Cancun
6
Val_Cancun ·

Critique de De beaux lendemains par Alligator

Mon premier Egoyan. Je suis dès le premier abord subjugué par la beauté des plans séquences, notamment ce sublime travelling pendant le générique. Et le reste du film ne dépareille pas. Le cinémascope envoûtant. Cependant, l'histoire du film ne m'a ni ému, ni interrogé. Film sur la gestion du pathos de parents en deuil, les différents comportements face à cette souffrance infecte, si difficile à... Lire l'avis à propos de De beaux lendemains

2
Avatar Alligator
6
Alligator ·

Critique de De beaux lendemains par Acco

Voilà un titre bien ironique... Car finalement, il est difficile de cerner ne serait-ce qu'une pointe d'optimisme dans ce film... On se retrouve face au récit d'une tragédie rurale, où le bus scolaire d'une campagne reculée du fin fond du Canada finit sa course au milieu d'un lac gelé, suite à un virage fatidique... Emportant ainsi un bon nombre des enfants des environs, qui allaient à l'école,... Lire l'avis à propos de De beaux lendemains

3
Avatar Acco
6
Acco ·

( Attention aux spoils ! )

Pour les allergiques d'Egoyan, mieux vaut passer son chemin : on retrouve, comme à son habitude, une réalisation des plus sobres dans la forme qui cache une grande complexité dans le fond, ici, l'histoire du charmeur de rats, adapté au récit. On retrouve encore une fois ses thèmes fétiches, tel que la culpabilité, ou encore la famille, ici, décliné en plusieurs foyers. Et encore une fois,... Lire l'avis à propos de De beaux lendemains

5
Avatar Na Nou
7
Na Nou ·

Pleurnicherie distanciée

Atom Egoyan a découvert la notoriété internationale avec ce Sweet Hereafter adaptation du roman éponyme de Russel Branks (1991). Il suit une communauté du Canada rural ébranlée par la mort de l'ensemble de ses enfants, lors d'un accident de bus. L'action se déroule en plusieurs temps : dans l'avion, sur l'affaire, les flash-back avec les enfants ou leurs... Lire la critique de De beaux lendemains

2
Avatar Zogarok
7
Zogarok ·

Critique de De beaux lendemains par hopkins

Atom Egoyan distille dans ce film une atmosphère particulière, qui fait sa force, faite d'un mélange entre conte et drame authentique dans un village en proie à un terrible drame. Le contraste entre l'oubli et la volonté de justice est très marqué, et le parallèle avec le conte du joueur de flûte de Hamelin rudement bien exploité. Les emphases poétiques sont magnifiques et bouleversantes.... Lire l'avis à propos de De beaux lendemains

Avatar hopkins
8
hopkins ·

Critique de De beaux lendemains par rivax

Un film agréable, quoique moins creusé que le roman éponyme de Banks dont il ne fait qu'effleurer l'aspect psychologique. Un choix de narration qui ne respecte pas non plus celui du roman, il est vrai pas évident à porter à l'écran. Une ville paumée dans la montagne, un avocat fâché avec sa fille, une fille qui couche avec son père, un accident de bus, des vies balayées... Bon, c'est un bon film.... Lire la critique de De beaux lendemains

Avatar rivax
7
rivax ·

Critique de De beaux lendemains par Le Blog Du Cinéma

Grand Prix du Jury du Festival de Cannes en 1997, ces 'Beaux Lendemains' écument les cœurs défraîchis de leur substrat émotif – Lecteur, ces petites scénettes qui prennent vie dans les étendues indomptées du Grand Nord ressemblent à s'y méprendre aux pièces dont seul un Ibsen put enfanter. Atom Egoyan, pair d'un certain Sergei Parajanov, est un enfant de la Terre : né en Egypte de parents... Lire l'avis à propos de De beaux lendemains

Avatar Le Blog Du Cinéma
9
Le Blog Du Cinéma ·

Critique de De beaux lendemains par Ygor Parizel

Un drame fort tiré d'un roman d'un grand écrivain américain R. Banks. On reconnaît immédiatement la patte de Atom Egoyan avec sa narration non-linéaire, les paysages hivernaux et le mélange des genres. Les personnages sont intéressants à analyser, un mystère englobe le récit et les dialogues sont fins et évitent le pathos. La mise en scène est faite de plans proprement cadrés, de travellings... Lire la critique de De beaux lendemains

1
Avatar Ygor Parizel
9
Ygor Parizel ·
  • 1
  • 2