Deadpoolator

Avis sur Deadpool 2

Avatar ℓiℓiputieη Fâché
Critique publiée par le

N'est pas surprenant pour celui qui le lis, Deadpool aurait mérité comme titre phare un beau "Deadpoolator" tellement il y a des rapprochements béants entre Deadpool et John Conard dont fait d'ailleurs allusion Mr.Poopool, "Terminapool" ou encore "Brand Walsh du futur VS Deadpoolator".

Je trouve le deuxième plus amusant et tordu que le premier, où le temps de mettre l'histoire en marche, on voit moins Deadpool dans son costume lycra, contrairement au deuxième ou l'on est lancé dès le départ. Certes j'ai trouvé quelques longueurs, mais c'est génial de voir un film se moquer du racisme, du sexisme, de la pédophilie (les psy en blouse en blanche, dans se contexte-là) même alors qu'à se jour tout se veut censurer à tout va : avec un personnage aussi barré, Ryan Reyolds se fait plaisir et ca se sent ! Il se permet de tout dire, car après tout "La faute à Deadpool".

Y'a une liberté de dialogue complétement folle dans se film ! Entre Vanessa et son usine à bébé et Wade et son jeton de jeu.

Le second pousse vraiment dans le barré et la caricature en trois fois plus exagérée, certaines idées sont bonnes et donne une autre image un peu plus sentimentale de Deadpool, avec (Spoiler de premier niveau) la mort de Vanessa qui m'a assez étonné et donne un virage plutôt sympa au film où le tout reste globalement vache. J'ai trouvé Doppinder un peu pénible à faire le rocket tout énervé et sautillant "J'veux du sang j'veux du sang", c'est un détail.

Câble a juste de la gueule. Putain il fait pas rire. En même temps Josh Brolin n'a pas une tête de porte bonheur en vieillissant. Du genre tu lui dis pas bonjour si tu le croise dans la rue. Mais il n'est pas si méchant, voir pas du tout, il est même plutôt sympa même s'il est un peu bougon et bourru, (il m'a rappelé le Spider Man 3 avec Maguire, le dit "méchant" de l'histoire, l'homme sable, ne l'est pas tant et se bat pour sa fille, là, Câble pour sa famille, en gros le type veut faire son blabla personnel et il se fait emmerder par un justicier). Le clin d'œil à Willy Le Borgne est super sympa et la succession de dialogue encore plus familière que le premier fait mouche. J'veux dire, Câble est plutôt classe et il en impose, tu t'attends à autre chose que "Le Dubstep, c'est pour les pouffiasses" ou encore le coup du labello "Tu me fais penser à ma femme."

Mention au clin d'œil "**Le Basic de l'instinct*" avec les jambes d'un môme de quatre ans. Purée, faut avoir fumé trente pétards pour avoir pensé à ça.

Là aussi, comme dans le premier, Poopool est un philosophe musicale et démarre cet épisode avec une jolie musique et un superbe générique James BondaPool super esthétique sur le titre de Céline Dion, Ashes, qui marche vraiment bien. Ca détonne dans l'esthétisme.

La X-Force est juste énorme, j'veux dire... Faire un groupe de super héros qui dure cinq minutes ca tombe à pique, l'apparition (ouais, apparition) du fantôme est splendide, on a jamais vu un personnage aussi beau et charismatique, surtout quand il se parachute quoi, il est génial. Puis il meurt.

**Charly*, le type aux faux-air de Charly tendre papa poule de Bella dans Twilight est attachant les deux minutes ou l'on le voit à l'écran avec ses trois diabètes et son malheureux mélanome malin. Puis il meurt.

Les autres aussi ils meurent, sauf Domino.

Elle a plutôt la classe aussi, on est pas trop dans le côté super sérieux et énervant de la véritable "Black Widow", un peu de détente fait du bien (c'est personnel, je trouve la Black Widow à l'écran trop déjà-vu, jamais essoufflé quand elle se bat super sérieusement, pas une égratignure, faut pas pousser mémé dans les orties, question de goût personnel). Certes Domino n'a pas d'égratinure et ne ventile pas, mais le film est dans cette veine. Il y a de la faiblesse scénaristique c'est sûr, ca reste une super production où l'on se foule pas trop mais ou ils cherchent un peu quand même, globalement je trouve que le cocktail est plutôt bien bien secoué, il y a de bonne idée, et puis les acteurs qui semblent vraiment s'amuser, c'est juste génial (ils aiment bien faire croire à la mort des "héros", on a se genre dans Iron Man 2, Deadpool 2, Wolverine qui fini par mourir (paix à tes griffes.) et le pire dans l'absurde : Avenger Infinity War ou la moitié a de grande chance de déboulé dans la suite.

NegaSonic en revanche ne sert vraiment pas à grand chose si ce n'est meubler un coin de film pas très utile pour prouver que quiconque peut être en couple avec une personne de même genre (donc l'égalité pour tous etc et tout les trucs politicos qu'on retrouve partout, Deadpool ne rate personne sur se volet (Héros XXL un peu pénible et pas très recherché mais c'est ainsi, Hitler, sexisme, racisme qu'il proclame à tout va comme à l'époque actuel), autrement elle n'est pas plus utile que Yukio, mais ca donne une touche d'humour et ca permet à NegaSonic de lâcher sa vanne pour justifier le fait qu'elle tire toujours la tronche.

Colossius est un peu plus reculé que dans le premier mais garde sa place d'ange gardien auprès d'un Pool un peu survolté, le vilain pas beau méchant avec sa tête de gueux de malpropre est bien choisi et on a bien envi que FireFist lui crame le bulbe, ce qu'il ne fait pas car on le sait, Deadpool a un peu moralisé se volet, plus que dans le premier.

En soi une bonne surprise même si répéter souvent "Les scénaristes ont chômé sur le script" ne devrait pas être pris pour "excuse" devant une légère flemmingite.

Un bon Deadpoolator préféré au premier et de loin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 121 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ℓiℓiputieη Fâché Deadpool 2