Etrange mélange de ratés, et de trés bonnes idées.

Avis sur Death Note

Avatar Kousei
Critique publiée par le

Comme le suggère mon titre, difficile de noter Death Note. La faute a un mélange de décisions scénaristique et d’écritures tantôt incompréhensibles, tantôt ridicules, avec, d'un autre coté, un parti pris bien meilleur que son matériau de base.

Commencons par les points negatifs, et il y en a: tout d'abord, certains choix de mise en scene absolument desastreux. Je pense notamment a

la chute de Light a la fin

C'est un poil ridicule, comme façon de faire.
Certains cliches et nullité d’écriture sont bien présents : l'histoire d'amour totalement ratée entre Light et Mia, le fait que celui-ci soit un gros coince quand il s'agit d'amour. Il suffit

qu'elle s'excuse 5 secondes et lui dise qu'elle l'aime et hop, le fait qu'elle ait voulu tuer son père est pardonné.

Pratique. D"autres débilités dont il serait inutile de faire la liste. Enfin, si le film possède une vraie identité de montage et de mise en scène, on sent parfois que c'est too much et pas forcement sincère. On essaie de nous montrer une ambiance chelou mais on bouffe des trucs spéciaux en terme de mise en scène a chaque seconde si bien qu'on ne peut s'en empêcher d'en avoir marre et de trouver ca ridicule. Le choix de certaines musiques est également douteux.
Le fait de placer

Ryuk en mechant est selon moi une des plus grosses erreurs du film.

Tout ca pour dire que le film Death Note accumule les bévues.

A cote de ca, je trouve plusieurs réussites : d'une part, l'aspect visuel de Ryuk, absolument génial. La performance de Lakeith Stanfield, jouant L, est excellente. Mais surtout, il y a un élément, très important, qui fait que le film bénéficie de clémence a mes yeux.
J'aime bien l'anime Death Note. Cela dit, il n'a jamais fait partie des chefs d'oeuvres pour moi. Ni même du très bon. Parce que l'oeuvre originale fait quelque chose que je ne lui pardonnerai jamais : elle ne réfléchit globalement pas a son propos. Death Note l'anime, c'est finalement une enquête policière, certes intéressante et haletante, mais sans aucun fond ni intelligence, alors qu'il y avait la place de réfléchir, justement. Effectivement, durant toute la série, on nous présente deux personnages : Light, étudiant modèle, beau gosse, brillant, qui va heriter du Death Note. Et si il démarre en voulant éliminer les criminels, il change très vite et les criminels n'ont plus aucune importance a ses yeux. Ce qu'il veut, c'est l'adoration des gens, et le pouvoir. L, lui, est calme, posé, c'est un jeune homme bon, qui veut traduire Kira en justice. Nous avons donc deux personnages principaux personnifiant deux idées : tuer des criminels pour rendre le monde meilleur ( même si Light s’éloigne vite de cet objectif, c'est bel et bien cette idée qui reste le long de l'anime pour certains protagonistes, et aussi dans la tête du spectateur ), et L, celui qui considère que tuer est mal, peu importe la raison, qui considère qu'une personne ne devrait pas avoir le pouvoir de juger les gens comme le fait Kira, et d'amener ce dernier en justice.
Le hic, c'est que quand des personnages incarnent avec autant d'importance des idées et des opinions, la facon de traiter lesdits personnages traduit directement la façon dont l'oeuvre juge les idées et opinions qu'ils incarnent.
Et le truc, c'est que dans l'anime, Light/Kira est diabolisé comme pas possible. On nous le fait clairement comprendre : Light / Kira est un méchant psychopathe narcissique qui ne recherche que le pouvoir et qui finalement n’hésite jamais a tuer des innocents si cela peut servir ses intérêts. La ou L est globalement calme, et a l'air d'un bon gars, finalement Ce qui est renforce par son cote carrément agoraphobe et son cote inadapté social.
En traitant ainsi ses personnages, Death Note expédie son message en deux secondes, et ne réfléchit presque jamais a son sujet. Il porte ainsi un regard digne d'un enfant de 3 ans sur la question morale qui est posée : tuer c'est pour les méchants, les gentils, ils tuent pas, jamais, peu importe le prétexte, et ils ont confiance en la justice de leur beau pays. En bref, Death Note est d'une vacuité sans nom en terme de réflexion morale. Au lieu de ca, elle apporte un point de vue de gosse lave au cerveau par les Batman et la société bien-pensante.
Je vous vois déjà venir. Je ne dis pas que l'anime aurait du porter le message inverse, et dire que tuer c'est trop cool. Tout ce que je demande, c'est d'y réfléchir sincèrement, au lieu de céder aux sirènes d'une société de plus en plus politiquement correcte. Et de voir, d'admettre, que les choses ne sont jamais aussi simples.

Et justement, Death Note le film, de son cote, est beaucoup, beaucoup plus travaille. Déjà, parce que les scènes faisant de Kira une véritable divinité pour une partie de la population sont beaucoup plus évocatrices et puissantes. Les deux scènes montrant la destruction d'un lieu de culte ou d'un message favorable a Kira écrit sur la façade d'une église sont une très bonne idée. Mais surtout, le film ne tombe pas dans l’écueil que j'ai évoque concernant l'anime. Et le mieux, c'est qu'il le fait sur deux aspects.
D'une part, Kira n'approuve JAMAIS de tuer des innocents. Que ce soit des flics a ses trousses, ou n'importe qui d'autres, il ne veut tuer que des criminels. Il a perdu tout le cote psychopathe narcissique du Light de la série.
De l'autre cote, L est beaucoup plus charismatique, moins inadapté social. Il prend beaucoup plus les gens de haut, et est de maniére global un personnage beaucoup moins calme et doux que son homologue anime. Et LA grosse trouvaille du film,

c'est de montrer L péter un câble. Menacer de tuer Light si ce dernier touchait a son ami fidèle Watari. Avec en point d'orgue, ce passage absolument génial ou L trouve une page du Death Note, et hésite a écrire le nom de Light.

Tout ca, c'est ce qui fait que le film n'est pas a jeter. En nuançant ses personnages compare a son matériau de base, il évite d'apporter des réponses toute faite, il évite de céder aux sirènes du "C'est pas gentil d’être méchant", et de catégoriser ses personnages. Et ainsi, ne porte quasiment JAMAIS de jugement moral sur ce que l'on voit. Et tout ce ci est bien mis en avant

par le personnage de Mia : on a ici deux utilisateurs de la Death Note, Mia et Light. L'un est clairement présenté comme un méchant, Mia, l'autre est parfaitement nuance.

Le film vient donc nous dire que finalement, l'utilisation du Death Note en elle même n'a rien de fondamentalement mauvaise.
Ainsi, il ose faire ce que l'anime n'a jamais voulu faire : réfléchir. Et rien que pour ca, j'estime que le film n'est pas rate, sans pour autant être réussi.

Ce qui ressort de Death Note, c'est donc un énorme sentiment de frustration : il est a mon sens beaucoup plus facile de réussir a éviter les cliches les plus ridicules en terme de personnage et d’écriture, que de réussir a réfléchir sur un propos aussi épineux et complexe que celui du film. Et bizarrement, Death Note réussit très bien a traiter son sujet tout en nuance, sans porter de jugement moral particulièrement fort. Et pêche sur le reste. C'est dommage.
Death Note le film, change donc radicalement les intentions de son inspiration : la ou l'anime était une enquête policière, et rien de plus, Death Note expédie ce cote pour s'attacher a un véritable duel idéologique. Et par la même, réfléchit beaucoup plus intelligemment que son aine a son sujet. Mais rate tellement d'autre choses, qu'il n'est pas un bon film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 266 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Kousei Death Note