Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Death note: cause de la mort: adaption pathétique en 1h40

Avis sur Death Note

Avatar Vincent Lst
Critique publiée par le

Attention petit spoiler léger

Alors là, ça ne va pas du tout.
Cette critique s'adresse avant tout à ceux et celles qui ont lu le manga ou vu l'animé car je pense qu'il est impossible de se détacher de l'oeuvre originale quand on regarde le film. C'est donc la boule au ventre que je décide de me lancer cette adaptation originale Netflix... Et pour être originale, c'est le moins qu'on puisse dire.

Tout d'abord, au niveau de l'histoire, la seule chose correctement reprise c'est le principe du Death Note et le nom du cahier, après ça oubliez tout ce que vous pensez savoir sur le manga de Tsugumi Ōba.
En effet, les personnages ont été réinventés pour placer la barre de la déception à un niveau jusqu'alors rarement atteint. Light puissant manipulateur, froid, génial et calculateur n'est qu'un ado rebelle, à peine bon en maths, plein de sensibilité et fragile au possible. Sa copine Mia originalement naive au possible, follement amoureuse de Light (et BLONDE) est ici une psychopathe froide et manipulatrice qui n'hésitera pas une seconde à sacrifier son petit ami pour obtenir un cahier de la mort. En somme, on dirait que les personnalités des protagonistes ont tout bonnement été inversées. Il aurait été alors beaucoup plus attrayant, quitte à tout transformer en grande zumba, de suivre l'aventure avec le regard de cette Mia là (BRUNE).

Je ne dirai rien sur le fait que L soit noir et qu'un personnage si emblamétique dont on a tous pris le temps de retenir chaque mimique et chaque trait soit tant baclé tant dans son écriture que dans son jeu; où est le L tant joueur et imperturbable? Faire manger des bonbons à un type au point de le rendre diabétique ne le transformera pas en L. Ainsi, le combat intellectuel (si passionnant) qui anime TOUT le manga entre L et Light se résume à quelques échanges banales. L sait immédiatement que Light est Kira. En un moove. Et à partir de là zumba et leur duel final devient une vulgaire course poursuite qui se termine de manière absurde.

Pareil pour Ryuk, ce personnage tant apprécié du manga, pourtant visuellement joli, se retrouve changé en une divinité de la mort assoiffée de sang qui ne crée aucune proximité avec les personnages et donc le spectateur, se contentant d'apparaitre ci et là pour manger une pomme ou faire une remarque désagréable.

Les scènes de mort du cahier sont pour le reste totalement WTF, une vraie zumba que la fin met un point d'honneur à rendre ça encore plus zumbesque de sorte qu'on penserait qu'on est en train de se matter un "Destination finale" destiné à régaler un public prépubert en manque de sensation forte.

Donc, en conclusion, cette adaptation se laisse regarder mais ne convaincra jamais un aficionado de l'oeuvre originale. Personnellement, j'ai passé 1h40 à fustiger le film en espérant qu'il se rattrape. Ce qu'il ne fait jamais.
Passer votre chemin et inscrivez ce film dans le cahier ceux qui se doivent de tomber dans l'oubli.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 633 fois
9 apprécient

Autres actions de Vincent Lst Death Note