Avec quelques fulgurances intéressantes, ce volet a le mérite de prendre plus de risque

Avis sur Death Note : Relight 2 - La Relève de L

Avatar Thalacanthe
Critique publiée par le

Ce film retrace la deuxième partie de l'anime Death Note, tout en y apportant de nombreuses scènes inédites ainsi qu'une légère variation du scénario. Par la suite, le récit se concentrera principalement sur les points de vue de Near et de Light. Étant plus intéressé par l'intuition de Near que celle de Mello, cet évènement ne m'est pas rédhibitoire, mais peut l'être selon le spectateur.

En ouverture, L s'adresse directement à nous pour expliquer le déroulé du premier film. Personnellement, je ne suis pas friand de ce genre d'entame, cela me semble nuire à l'aura du personnage, mais admettons, il y en a pour tous les goûts. LA scène intéressante du film précédent est réutilisée afin de nous replonger dans l'atmosphère de l'anime, un peu facile, certes, mais efficace.

Au sein de cette œuvre, le personnage de Near est bien plus exploité et la manière dont il parvient à déduire que Light est Kira tend à être cohérente avec l'extrait ajouté de l'orphelinat. À noter que quelques scènes de gore sont ajoutées (dont une mort assez incohérente avec les règles du cahier), affirmant le caractère de Near d'une part, et offrant une (légère) acceptation de la mort plutôt surnaturelle du serviteur de Kira.

En revanche, pour Mello, à part l'extrait avec L, il devient pratiquement absent du film, faisant oublier comment il découvre l'artifice des 13 jours et rendant ses actions suivantes encore plus bancales. Il se transforme en une sorte de deus ex machina agissant pour le Bien avec des méthodes condamnables, connaissant tout sans pouvoir être libre d'agir à sa guise, rôdant comme une ombre au-dessus de la tête de Kira.

En ce qui concerne les personnages secondaires, Sôichirô Yagami est porté disparu (mort ou banni de l'enquête ?), le contact entre Kyomi Takada et Light se différencie de l'anime, Mikami reçoit très rapidement le Death Note et la façon dont le SPK découvre des informations essentielles sur Kira est en partie révélée, rendant le scénario plus cohérent du côté de N. La figure de Misa perd davantage de profondeur à l'instar de l'anime, sans gagner de scène inédite, à l'inverse de Kyomi.

Enfin, si ce film ne reprend pas totalement fidèlement la trame de l'anime, les éléments qu'il y incorpore s'emboîtent assez agréablement, augmentant souvent la compréhension de l'histoire. Le rythme est soutenu mais tolérable, contrairement au premier film entaché de nombreuses séries de coupes visant à ne perdre aucune intrigue. Toutefois, en contrepartie de ces respirations, de nombreux éléments parfois importants (prise d'otage, test du cahier, échange des yeux...) sont éludés, provoquant la disparition de M en tant que personnage principal.

Pour conclure, cette création n'a pas à rougir de la deuxième partie de l'anime, en certains points (Near, Takada...), elle surpasse quelquefois l'original. Cependant, la tension dramatique n'est pas aussi importante que l'anime, de par la longueur réduite du film et les omissions de temps en temps handicapantes pour la synopsis. J'ajoute à ceci une petite déception vis-à-vis du "nouveau" personnage de la première partie de ce diptyque qui n'apparaît pas. Un film à voir si vous avez beaucoup apprécié l'anime et que quelques changements de l'histoire ne vous dérangent pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 304 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Thalacanthe Death Note : Relight 2 - La Relève de L