👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Telle est la question...
Et à vrai dire au final je penche pour le navet.
Car bien que la satire soit prégnante c'est on va dire 10 voir 20 minutes à tout cassé sur tout le film. Elle n'est que surface et traité avec un renoncement en mode
- "Ah t'as vu!" sans réflexion derrière.
Le film est toujours en hésitation: La scène de prologue pose des bases stressantes et un malaise suivi de questionnement. Puis c'est du Hollywood classique soft pour ménagère et on passe au slasher avec second degré pour continuer entre nanar et vigilante. En soi sérieux ou second degré? Quel genre de ciné on mate? On ne sait pas. Et aucun des genres ne s'accorde pour un mix parfait. Eli Roth n'est pas un grand réal... Rien n'est assumé. Certaines scènes sont drôles d'autres provoquent le malaise par ce traitement. On est perdus et mis hors de cause par la mise en scène qui reste souvent hors champ, lointaine dans les plans, qu'il est très difficle d'adhérer aux émotions des persos et encore faut il qu'il soit bien joué, j'y reviens plus tard...
Si le film avait été un nanar ultra-fun assumé, je me serais marré tout du long et du coup je l'aurais élevé au rang de nanar couillon à regarder bourré entre potes.
Mais là c'est le drame. Eli Roth ne sait pas ce qu'il fait naviguant comme dit plus haut entre le vigilante movie sérieux, le slasher, le nanar, et la bousasse.
Pour en rajouter une couche Bruce Willis joue comme une * , sans émotion et en faisant la gueule sur tout le film dans le style "je suis trop content d'être là. Filé moi mon chèque que je me casse!". Les policiers sont à l'ouest voir débiles et Vincent dOnofrio joue aussi très mal.
Je n'ai pas vu Un justicier dans la ville dont Death Wish est le remake. Je connais le sujet, le perso, Charles Bronson, et pour ce qui est de la réadaptation du sujet, c'est en partie une des qualités gâchés.
L'hésitation dont je parlais plus haut n'est pas que dans les genres de films. C'est aussi dans les actions des personnages ou les propos. Exemple tout simple la présentation du magasin d'arme avec le tuto sur internet et la présentation d'armes par la vendeuse est entre la satire et lé sérieux. Aucun point de vue n'est émis à tous niveau:
- Satire d'une société américaine pro Trump et droitiste? Difficile à dire...
- Surélévation de la vengeance par soi-même au delà des droits? Limite mais...
- Brûlot sur la vente d'armes? On ne sait pas...
- Actionner bêta? Que sur la seconde parti et le final qui retombe sur ses pattes
- Vigilante sérieux? Appart les 15 premières minutes... et le fait que le film se voudrait tel quel tout du long en faisant n'importe quoi...
Donc voilà c'est à ce joyeux bordel qu'on assiste.
Bon en soit quelques idées sauvent le film du navet totalement ennuyeux.
- Le fait d'intégrer une émission de radio avec les débats des auditeurs sur les actions de Bruce Willis.
- Les plans d'.ensembles de Chicago, atmosphériques, signifiants le danger.
- Le fait que Willis soit un médecin qui sauve des vies et suite au meurtre de sa femme va devenir un tueur froid avide vengeance vu comme un héros.
Maintenant est ce que ces idées sont bien amenées et réfléchis ? Non, non, non. C'est bien dommage.
Joe Carnahan un scénariste et bon réal avait écris le scénario de base qui aurait pu donner un excellent film badass avec ces idées là mais il a été retravaillé pour donner ça. Et il y'a le réalisateur Eli Roth qui mélange tout sans rien comprendre et c'est bien tout le problème du film.
Pour vous donner une idée:

On commence par le meurtre de la famille de Bruce filmé comme un slasher.
Ensuite Bruce Willis nettoie son gun sur du ACDC "Back in black" alors que le film était sérieux. Ensuite c'est Tex Avery avec boule de bowling qui tombe sur la tête et cric dans les roubignoles pour les méchants avec bien sûr du sang qui gicle en mode gorasse.
Le tout pour se terminer en mode "Die Hard" du pauvre et au final avec les flics qui se foutent de ce qu'il c'est passé.


C'est génial non! Tellement incohérent juste là pour placer tel ou tel scène en mode ouais c'est cool mais on se fout du reste. Quand on ne sait pas ce que l'on fait, on atterrit nul part sauf sur TF1 un dimanche soir en même temps c'est eux qui distribue en France. La seule évidence de ce truc...
Donc en soi euh juste voyer le bourrer une fois pour vous marrer mais pas autrement.^^

Death Wish
Behind_the_Mask
6
Death Wish

A history of violence

Le vigilante movie est-il un genre désuet et / ou passé de mode ? Au cinéma, en tout cas, il n'y a plus grand chose à se mettre sous la dent : A Vif ? Death Sentence ? Homefront peut être ? Et...

Lire la critique

il y a 4 ans

16 j'aime

Death Wish
dagrey
6
Death Wish

Le justicier cagoulé de Chicago

Paul Kersey, chirurgien urgentiste, vit heureux avec sa femme et sa fille Jordan dans les beaux quartiers de Chicago. Un soir, sa femme est sauvagement tuée lors d’un cambriolage qui tourne mal, sa...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime

2

Death Wish
gc-thornhild-85
5
Death Wish

Satire ou Navet?

Telle est la question... Et à vrai dire au final je penche pour le navet. Car bien que la satire soit prégnante c'est on va dire 10 voir 20 minutes à tout cassé sur tout le film. Elle n'est que...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime

1

T2 Trainspotting
gc-thornhild-85
7

Choisir...

Choisir le retour à l'origine. Choisir les retrouvailles 20 ans après. Choisir de rester cohérent dans le parcours des personnages. Choisir de respecter le ton tragi-comique du premier opus entre...

Lire la critique

il y a 5 ans

12 j'aime

5

Death Wish
gc-thornhild-85
5
Death Wish

Satire ou Navet?

Telle est la question... Et à vrai dire au final je penche pour le navet. Car bien que la satire soit prégnante c'est on va dire 10 voir 20 minutes à tout cassé sur tout le film. Elle n'est que...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime

1

Strangers : Prey at Night
gc-thornhild-85
8

A l'ancienne, en toute simplicité! Un pur kiff, de l'art tout simplement...

Mais quel malaise et plaisir à la fois! Je n'avais pas ressentie cela depuis bien longtemps face à une série B de cet acabit. Un slasher pur et dur, une série B de haute qualité dans sa confection...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

6