Affiche Delicatessen

Critiques de Delicatessen

Film de et (1991)

Critique de Delicatessen par Frankoix

Louison, garçon rêveur et bricoleur, est engagé comme homme à tout faire dans un immeuble d'une ville désertique et détruite par la guerre. Son employeur est un boucher aux méthodes de travail radicales, qui fait régner la terreur sur ses voisins et sur sa fille, Julie... Une merveille de poésie et de drôlerie. Dès le générique, véritable boîte à trésors et à idées, « Delicatessen » se présente... Lire l'avis à propos de Delicatessen

61 3
Avatar Frankoix
10
Frankoix ·

Poésie de la fin du monde...

Dans une époque indéterminée où les survivants de quelque catastrophe (écologique ?) tentent de survivre comme ils peuvent, un boucher sans scrupules débite sa viande là où il la trouve. Et surtout sur qui il peut la prélever. Les habitants de son immeuble attendent à chaque fois avec impatience l'arrivée de viande fraîche. Et puis arrive un clown qui cherche du travail. Le boucher l'engage... Lire l'avis à propos de Delicatessen

27 5
Avatar Apostille
10
Apostille ·

Delicatessen: Une dystopie française décalée et brillante!

4em film de cette année 2021 et 1er long métrage français, je rattrape un classique du genre trop peu visible dans le cinéma francophone, le fantastique. On découvre la vie des étranges habitants d'un immeuble de banlieue situé dans un immense terrain vague dans un univers post-guerre dans un ville détruite où règne la famine et qui tous vont se fournir chez le boucher-charcutier, à... Lire la critique de Delicatessen

9
Avatar lugdunum91
8
lugdunum91 ·

Bon appétit, les amis!

Aujourd'hui, les gens retiennent de Jeunet 'Amélie Poulain'; les fans de la première heure se souviennent qu'il a autrefois collaboré avec un certain Caro pour réaliser deux longs métrages: délicatessen et la cité des enfants perdus. C'est dans la plus grande curiosité que je me suis lancé dans l'aventure avec leur premier film; je trouvais Amelie Poulain ok, Mic mac tout simplement horrible,... Lire la critique de Delicatessen

25 8
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·

OVNI

Premier long-métrage de Jean-pierre Jeunet, Delicatessen dérive entre comédie et film d'horreur, entre dystopie et critique du monde moderne, mais n'en reste pas moins un succès, surtout au vu de la qualité de l’œuvre. On y suit l'histoire de Louison, un jeune homme débrouillard et fort sympathique, qui, suite à une annonce, est engagé comme homme à tout faire dans un immeuble tenu... Lire la critique de Delicatessen

5 2
Avatar ylath59
8
ylath59 ·

Critique de Delicatessen par batman1985

Continuant sur la lancée de leurs courts-métrages totalement différents de ce que nous propose habituellement le cinéma français, Caro et Jeunet, pour leur premier film, nous entraîne une nouvelle fois dans un univers étrange, où l'humanité semble avoir terriblement souffert d'une guerre. Dans un décor apocalyptique, on s'intéresse seulement aux habitants d'un immeuble, qui par manque de... Lire l'avis à propos de Delicatessen

6
Avatar batman1985
7
batman1985 ·

Critique de Delicatessen par Clem Parker

Moi qui adore, voire vénère, les films de Jeunet, je n'ai bizarrement pas accroché à celui ci. Pourtant, tout y est ! Les décors, sublime, foisonnant de détails et crade à souhait. Le casting, remplis d'acteurs géniaux comme Dreyfus, Rufus (ah Rufus, qu'est-ce que je peux adorer cet acteur !) et Dominique Pinon en tête. Des gueules du cinéma Français. Et c'est finalement avec l'histoire que ça... Lire l'avis à propos de Delicatessen

12
Avatar Clem Parker
5
Clem Parker ·

Petite dégustation

Qu'est-ce que j'ai vu ? Je me rappelle d'une histoire vraiment bizarre, un espèce de boucher qui possédait son établissement commercial au rez-de-chaussé d'un immeuble dans un quartier ou la brume jaunâtre inonde la rue insalubre... Il me semble également que la viande qu'il fournissait était cent-pour-cent humaine... Au moins elle est de bonne qualité, il choisissait sa marchandise... Lire la critique de Delicatessen

11 3
Avatar Ector Lavoisier
6
Ector Lavoisier ·

Vous reprendrez bien une cuisse ?

Le post apocalyptique d'une France des années 40 dans un film des années 90. Un univers sombre, noir, usé, en fin de vie où tout n'est que brouillard et brume. La vie y poursuit néanmoins son cours et ce n'est pas Clapet le boucher de l'immeuble qui s'en plaindra puisqu'après tout ses affaires vont bon train avec la raréfaction du nombre d'animaux. A tel point que des terroristes véritables bras... Lire la critique de Delicatessen

12 5
Avatar Crillus
9
Crillus ·

Critique de Delicatessen par Kwack

Délicatessen, c'est le genre de film à l'esthétique verdâtre à tendances un peu dégueulasses démontrant une maîtrise absolue de la photographie. C'est ce style d'oeuvre qui se permet d'élever le décalage au rang d'art. J'avais déjà vu la Cité des Enfants Perdus il y avait quelques temps et j'avais été très surprise par le ton employé, mêlant avec brio moments intensément dérangeants et humour... Lire la critique de Delicatessen

7 8
Avatar Kwack
8
Kwack ·