La douceur de l'explosion

Avis sur Démineurs

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

C'est pas vilain mais c'est pas extra.

L'intrigue manque de liant : on enchaîne les scènes un peu comme on enchaîne les stages d'un jeu de plateforme ; par moment on dirait même que les auteurs avaient une liste de situations à filmer, alors voilà ils l'ont fait. Je ne doute pas que ce soit le quotidien de ces démineurs que d'avoir des choses différentes chaque jour, mais le traitement, la narration sont assez pauvres. Les scènes de déminage en soi sont assez fortes et plaisantes. Les personnages sont bien caractérisés et chouettes à suivre, sauf quand les auteurs font dans le sentimentalisme ou bien qu'ils essaient de faire passer un message : de cette adrénaline, finalement, on n'en voit pas grand chose ; le personnage principal est plus montré comme un héros que comme un accro et c'est dommage. Son retour au bercail est également assez pauvrement raconté. Non vraiment, il y a beaucoup de faiblesses, et même des scènes dont on se serait passé : quand ils cherchent les responsables d'une grosse explosion ou encore lorsque le personnage principal décide de faire sa vendetta... on dirait que les auteurs essaient d'insuffler quelque chose de plus classique, de plus facile pour capter l'attention du spectateur ; en fait, on sort du sujet et même le côté déraillement du personnage n'est pas très éloquent.

La mise en scène est décevante : c'est filmé comme un docu, pour faire vrai, sauf que la réalisatrice place sa caméra à peu près n'importe où. On remarque une amélioration au fil des scènes (à moins qu'on ne s'habitue simplement à la médiocrité) mais ça reste trop aléatoire. Le mélange de jolis plans au ralenti est bizarre aussi : certes, c'est beau, mais ça ne colle pas avec le reste du film. Bigalow a donc l'air de faire tout et n'importe quoi. Elle reste une bonne réalisatrice dans le sens où elle filme bien l'action, qu'on est pris par le suspense, qu'elle parvient à instaurer de la tension en peu de temps, grâce à un bon montage, grâce à une BO honnête. Les acteurs amènent beaucoup aussi : tout le monde s'y met à fond tout en jouant le plus naturellement et sobrement possible.

Un petit mot sur le portrait des autochtones, même si ça n'entre pas en considération dans ma notation : je trouve qu'ils ont tous l'air bête. Ils sont là, à regarder pendant des plombes, ne comprenant pas qu'ils doivent quitter les lieux pour éviter de se faire exploser. Ou alors ce sont des manipulateurs. Des arnaqueurs. Des emmerdeurs. Des idiots aussi, parce que par moment ils ont l'air de ne rien comprendre du tout à ce qu'il se passe, qu'ils soient simples passants ou bien méchants avec sniper ou encore en possession d'un détonateur. Quand aux soldats, finalement, c'est un portrait assez positif : ils se battent pour le bien mais sont incompris de tous et doivent subir de terribles épreuves à cause d'un manque de moyen et de support. D'ailleurs à part un chef et le démineur principal, les autres sont de bons gars. Ce genre de représentation me semble idéal pour une grosse série B ou un film de James Cameron, mais dans celui-ci qui se veut plus réaliste, je trouve ça un peu étrange.

Bref, ça se regarde.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Fatpooper Démineurs