Mediapart, côté atelier!

Avis sur Depuis Mediapart

Avatar ArthurPorto
Critique publiée par le

 C'est un document qui pourra servir comme "objet d'étude" dans les écoles de journalisme. On y voit comment "se fabrique"  un journal et tous les débats qui le parcourent pour arriver à ce que nous lisons tous les jours. Tourné il y a un an, une caméra posée à l'intérieur de la rédaction, attentive, curieuse, indiscrète... il a fallu revenir sur l'épisode élection présidentielle, que nous comprenons mieux après coup, mais c'est important de percevoir  les enjeux (en tout cas une partie...) pour pouvoir approfondir la réflexion voire s'engager...
Je suppose que cette vie interne n'est pas l'apanage de tous les journaux et autres médias mais probablement un état d'esprit et un engagement dont les professionnels d'aujourd'hui et à venir seront de plus en plus exigeants (en tout cas on peut le souhaiter). Il y a une grande liberté, on la perçoit, ce qui n'est pas probablement le cas dans d'autres rédactions en fonction de qui est le «proprio», c'est à dire celui qui détient les cordons de la bourse. Rien n'est dit dans ce document comment s'organise le financement mais on sait par ailleurs que ce ne sont pas des «banquiers ou entrepreneurs» qui ont la main sur les finances. Par ailleurs il y est fait mention du slogan cher à la rédaction "Mediapart n'appartient qu'à nos lecteurs".
Beaucoup d'autres sujets d'analyse et d'investigation ont été dévoilés par Mediapart et nous aurions aimé les voir traiter aussi, mais il fallait sans doute se limiter au temps possible pour la présentation en salle. Restent vraisemblablement des heures de tournage en stock pour une autre opportunité...
"Parti pris?"
Le positionnement de la rédaction de Mediapart et la figure du «patron» Plenel, sont connus et on peut penser qu'il s'agit d'un certain parti pris. S'il y en a ici, c'est celui de ne pas faire semblant, de ne pas cacher mais de donner à voir, quitte à laisser entendre que l'équipe n'a pas qu'une «voix» mais des sensibilités et des façons de faire différentes. Je dirais que c'est le parti pris de Naruma Kaplan de Macedo, la réalisatrice, de montrer au public le chemin qu'on prend pour présenter aux lecteurs et à l'ensemble de la vie politique, sociale et économique les enjeux et le choix de l'information. Ceci permet à chacun de forger son opinion critique.
Ce n'était pas le sujet mais une des originalités (et un pari) de Mediapart est le participatif qui s'exprime par les nombreux commentaires sur le fil des articles de la rédaction mais aussi l'activité des medipartiens-blogueurs dans le Club-Mediapart. Et cette participation, diverse, plurielle, engagée fait partie  en toute liberté de Mediapart et je crois qu'elle "participe" également à la renommée et à l'intérêt du journal.
Mon commentaire n'est sans doute pas très objectif car j'ai un blog sur Mediapart. Mais on sait que l'objectivité n'existe pas... nous écrivons toujours de quelque part (là où nous sommes dans nos engagements, notre compréhension des choses, bref dans ce que nous avons envie de partager). Pour ma part j'avais envie de partager tout ceci... bonne séance !
à propos... * https://blogs.mediapart.fr/arthur-porto/blog

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
1 apprécie

Autres actions de ArthurPorto Depuis Mediapart