Vas-y Raiden sort ton sabre ! ... heu oui, finalement range-le.

Avis sur Der Samurai

Avatar TheIVth
Critique publiée par le

Vu au Neuchâtel International Fantastic Film Festival (NIFFF), je ne savait pas du tout à quoi m'attendre, l'idée du trav qui tue des gens me semblait être un subterfuge pour faire passer les idées LGBT pour un truc cool pour les jeunes, mais je reviendrais là-dessus à la fin...

Pour résumer, c'est un policier qui as un balais dans le cul, il rencontre un travesti qui se prends pour un samourai, ce dernier est en quelque sorte son parfait opposé, sauvage, fou, incontrôlable ... le jeune flic va tenter de l’arrêter...

Déjà j'ai beaucoup aimé le style de film, très onirique et très calme un peu à la façon d'un "Only God Forgives",
peu de dialogues, ce qui donne lieu à de longues séquences silencieuses, assez belles, bien que visuellement le film soit assez inégal, le décor est très rural, donc beaucoup de verdure et d'images un peu ternes, puis des passages beaucoup plus oniriques avec des couleurs très vives et des ambiances plus chaleureuses, mais celles-ci ne semblent pas forcément se coller au personnage du Samourai, cela crée une sorte de décalage mal placé assez étrange.
Je met quand même une mention spéciale à la scène de poursuite à la lampe torche dans la forêt !

~Spoilers éventuels dans ce paragraphe~

Au niveau du scénario, là aussi j'ai trouvé assez difficile de comprendre le message du film, es-ce une sorte de rencontre entre deux êtres totalement opposés dans une relation mêlant amour et haine ? est-ce que le samourai n'est qu'un symbole de ce que le policier rêve d'être ? existe-il vraiment, ou notre ami le flic est-il simplement schizophrène, on ne le sait pas vraiment, mais étant donné que les deux personnages ont des interactions avec d'autres policier ou le gang de motards on as dû mal à le croire... C'est vraiment dommage on dirait que le film ne sait pas se décider entre film classique et film onirique, ce qui amène une réflexion plus classique sur le film et automatiquement mène à incompréhension de certaines personnes dans la salle... moi aussi ? peut être...

~Fin des spoilers~

Inégal, le film l'est aussi malheureusement sur sa bande son, les bruitages sont corrects, mais la plupart du film est silencieux, et soudain BIM une musique ! OK bon, la musique correspond à la scène, et en plus c'est de la "Retro Electro" genre que j'affectionne, mais dommage, en plein milieu de ce passage, une bande de motard débarque, et le moteur de leur bécane couvre totalement la musique, ils s’arrêtent, on ré-entends la musique, ça casse pas mal l’intensité de la scène, et la musique s’arrête trop tôt. dommage.

Une autre musique se lance sur la scène finale, mais le décalage par apport à ce qui se passe avant est trop grand, du coup c'est assez déstabilisant, mais sinon l'idée est bonne...

Pour revenir à ce que je disait au début, à la fin du film le réal était présent et as répondu à quelques questions, quelqu'un à justement demandé si le film se voulait une sorte de film militant pour la cause gay, le réalisateur à répondu que même si le film à eu un bon accueil dans des festivals gay, il s'était plus inspiré des jeux vidéos Japonais pour son personnage du samourai, et c'est vrais qu'après réflexion Le samourai fait beaucoup penser aux méchants de jeux vidéos style Final Fantasy, ou un méchant peut être totalement efféminé, et aura la plupart du temps des comportement caricaturaux au possible, (Je te regarde fixement en baissant légèrement la tête, car je suis méchant HAhahahaha)

Donc pas de militantisme LGBT, et ça me convient parfaitement car j'ai horreur de ça.

Un 7 d'encouragement car y'a matière à développer.

PS: NIFFF, bordel, mais baissez le son dans vos salles ! c'est ridicule !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 580 fois
3 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de TheIVth Der Samurai