Avis sur

Dérive mortelle par barth0lemew

Avatar barth0lemew
Critique publiée par le

Ils sont au nombre de sept. Commençons par Amy. Elle est clairement définie comme l’héroïne de par sa gentillesse, son innocence et sa maturité. Ce qui en fait un personnage trop propre, trop plat. Caractérisation de personnage : quand Amy était petite, elle jouait dans l’eau avec son papa lorsque tout à coup, ce dernier a coulé à pic et ça l’a traumatisée. Depuis elle a peur de l'eau. Son douloureux passé nous donne droit à des flashbacks indigestes avec des ralentis risibles. Amy est en couple avec James, complètement transparent, avec qui elle a eu un enfant, Sarah, qui est encore un bébé. Elle a également deux amis, Zach et Lauren qui sont les deux personnages les plus sympathiques.
Ils se retrouvent tous sur un yacht. Le meneur de l’excursion est Dan, débile de base pensant que les clés de la réussite sont l’argent, les gros yachts et les blondasses. D’ailleurs, dès sa première scène, on le découvre au lit avec Michelle qui est le stéréotype de la blonde que le cinéma bas de gammes nous sert depuis quelques années.
C’est avec cette brave petite équipe que nous levons l’encre.
Au bout de vingt minutes (placement de l’intrigue), il y a l’OUBLI.

¡¡ Attention, je spoile ci-dessous le principe du long-métrage !!

Toute la bande se retrouve coincée dans l’eau. Pourquoi ? Parce qu’ils ont tout simplement oublié d’installer l’échelle pour remonter à bord du yacht. Oui, Mesdames et Messieurs, bienvenue dans le monde des Darwins Awards. Il reste une heure dix et je ne me pose plus qu’une seule question : comment vont-ils crever ?
Après dix minutes inintéressantes, le mot « shark » tombe mais…non. Le temps passe, rien à l’horizon. Au milieu du film, ça dégénère enfin, nous donnant les meilleures scènes. Malheureusement, ça ne dure que dix minutes. Le mot « shark » tombe à nouveau mais…non. La dernière demi-heure est d’un ennui terrible. Pour faire court,

(…)

avant que le film nous délivre avec une fin confuse.

Malgré l’idée qui a eu le mérite de m’intriguer, le traitement est laborieux. Ce sont des personnages de slasher dans un drame mal mis en scène. Ils passent leur temps à s’engueuler tout en multipliant les mauvais choix. Si vous aviez la possibilité de remonter sur le yacht grâce à des vêtements attachés les uns aux autres, qui choisiriez-vous pour tenter de se hisser à bord entre un homme de 1m85, 80kg et une femme de 1m55, 40kg? Je vous laisse deviner leur choix… A aucun moment j’ai eu une quelconque empathie pour eux. Les deux seuls intérêts dans ce genre de film sont les manières dont certains personnages vont mourir et la fin. Et même là-dessus, le réalisateur a trouvé le moyen de se planter.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 931 fois
6 apprécient

Autres actions de barth0lemew Dérive mortelle