Affiche Dernier Caprice

Critiques de Dernier Caprice

Film de (1961)

Ce magicien d'Ozu

Arrivant en fin du coffret "5 films en couleurs", je peux maintenant me permettre de vous faire part de deux ou trois choses que je sais maintenant d'Ozu, marques de fabriques intangibles et rituelles qui expliquent ma nouvelle et énorme affection pour le bonhomme. Le plan fixe. Au début, on se dit que le réalisateur nippon devait en tenir un mastard, de baobab, dans le creux de la main. (...Ou... Lire l'avis à propos de Dernier Caprice

44 13
Avatar guyness
8
guyness ·

La cheminée qui fume

Titre à la fois léger et mélancolique pour cet avant- dernier film de Ozu, précédant son oeuvre ultime, un an plus tard : Le Goût du Saké. On a pu parler d'un film quasi autobiographique, tant il est vrai que l'acteur principal pourrait être la copie conforme d'un Ozu extraverti, cherchant à vivre à tout prix, et à profiter de ses derniers instants comme s'il sentait sa fin venir. On retrouve... Lire la critique de Dernier Caprice

29 4
Avatar Aurea
8
Aurea ·

Critique de Dernier Caprice par Kalopani

Ah, quelle splendeur ! Il faut bien l'admettre, avec les films en couleurs d'Ozu, on entre dans une autre dimension, on tutoie hardiment les sommets du septième art, on frôle du bout du doigt la perfection formelle ! Visuellement parlant, c'est du grand art ! J'ai beau les connaître, les avoir vus et revus, à chaque fois je suis dans un état proche de la sidération ! C'est dingue comment un... Lire l'avis à propos de Dernier Caprice

18 2
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Le feu mal éteint s'embrase

C'est à Kyoto que Manbei, un vieux marchand de saké, vit avec ses trois filles et pense surtout, via elles, à l'avenir de son entreprise et de sa famille. Dans le même temps, il mène une mystérieuse double vie... Avant-dernière oeuvre d'Ozu, Dernier Caprice est d'apparence plus légère que celles que j'ai déjà eu l'occasion de visionner, mais uniquement d'apparence tant il se... Lire la critique de Dernier Caprice

15 6
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Critique de Dernier Caprice par limma

Avec son thème récurrent de la famille, Yasujirō Ozu nous raconte la vie et ses vicissitudes mais opte cette fois-ci pour la fuite en avant d'un homme qui sent la fin toute proche, quitte à délaisser ses personnages féminins, même si celles-ci sont encore en prise avec les souhaits de leur famille à les voir définitivement mariées. Entre tradition et inévitable modernité,... Lire la critique de Dernier Caprice

12 6
Avatar limma
9
limma ·

Le Père tranquille...

Fort est de constater que l’avant dernier film de cet immense cinéaste que fût Yasujirô Ozu s’avère, une fois encore, une perfection de mise en scène et de construction narrative. Il y a cette manière unique de constuire ses plans, avec cet immobilisme d’un cadre qui n’en est pas moins débordant de vitalité. Et cette magnifique utilisation des tons dans les films de sa période colorée. C’est... Lire la critique de Dernier Caprice

4
Avatar Philippe Quevillart
9
Philippe Quevillart ·

Rien, vraiment ?

"Dernier Caprice" est marqué par le style particulièrement reconnaissable de la dernière période d'Ozu, basé sur une série de choix techniques systématiques : la contre-plongée constante (on abusera de la fameuse expression : "Ozu filme à hauteur de tatami"), l'utilisation radicale de la moyenne focale, la composition extrêmement rigoureuse du cadre... Lire la critique de Dernier Caprice

4 3
Avatar Eric Pokespagne
9
Eric Pokespagne ·

Critique de Dernier Caprice par Ygor Parizel

On reconnaît presque immédiatement un film de Y. Ozu. Le classicisme japonais dans ce qu'il a de plus noble, à travers une famille l'auteur nous raconte la société nippone en pleine mutation, il montre l'amalgame entre la coutume et la modernité. Les cadrages caractéristiques du cinéaste sont un délices (caméra raz de sol, champ/contre-champ face caméra, ...). Les comédiennes ont toujours le... Lire l'avis à propos de Dernier Caprice

1
Avatar Ygor Parizel
9
Ygor Parizel ·