Affiche Dersou Ouzala

Critiques de Dersou Ouzala

Film de (1975)

Antispéciste

Dersou Ouzala offre une véritable fenêtre sur l’esprit de Kurosawa alors qu’il traverse une période sombre de sa carrière. Après l’échec commercial de son premier film en couleur Dodes’Kaden en 1970, il tente de mettre fin à ses jours en 1971 alors qu’il doute de lui-même, de son talent et qu’aucun studio japonais ne consent à lui faire confiance. C’est seulement en... Lire la critique de Dersou Ouzala

18 4
Avatar Peaky
9
Peaky ·

L'amitié inachevée

Dersou Ouzala fait partie de ces films enveloppés dans le voile apparent de leur simplicité alors qu'ils renferment une subtilité, diffusée avec délice et délicatesse, dans le traitement de tous les thèmes qu'ils abordent. Au-delà des différents stades de l'amitié unissant le personnage éponyme (un Hezhen ou Golde, chasseur et autochtone sibérien) et Arseniev, un... Lire l'avis à propos de Dersou Ouzala

20
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

La vérité profonde de l'Homme

S'il est au départ surprenant de retrouver Kurosawa exilé dans les steppes mongoles pour un film coloré et spectaculaire, évoquant les grands récits d'aventure initiatique de notre enfance, "Dersou Ouzala" fut pour un Kurosawa accablé par l'échec de son "Dodes'kaden" un retour aux sources (les lectures de son enfance à lui aussi, son amour... Lire la critique de Dersou Ouzala

16 4
Avatar Eric BBYoda
8
Eric BBYoda ·

L'esprit de la foret...

...Ou grand petit homme. Dersou Ouzala est LA référence en matière de films naturalistes et une belle aventure humaine. Akira Kurosawa transcrit magistralement l'esprit du roman de Vladimir Arseniev et la philosophie de Dersou Ouzala, qui est celle de tous les peuples qui vivent en symbiose avec la nature. Par les voix d'Arseniev et Kurosawa, Dersou Ouzala ne nous montre pas seulement... Lire l'avis à propos de Dersou Ouzala

17 8
Avatar -Marc-
9
-Marc- ·

Kurosawa, Golde edition.

Dersou Ouzala, c'est d'abord me semble-t-il la magnificence de la nature rendue à la perfection. J'ai eu l'immense chance de le voir sur grand écran, et j'ai bien peur que la beauté sauvage de la taïga ou la désolation du lac gelé ne perdent un peu de leur superbe si elles passent à travers une petite lucarne. Le vent, le feu et l'eau ; l'amba, esprit de la taïga,... Lire l'avis à propos de Dersou Ouzala

13 4
Avatar Yyrkoon
9
Yyrkoon ·

"L'homme est trop faible face à la grandeur de la nature"

Vladimir Arsienev, officier topographe russe au début du XXe siècle, a écrit un roman autobiographique intitulé Dersou Ouzala en hommage à l'homme qu'il a rencontré dans la taiga en 1902. C'est l'histoire de ce film. J'ai vu ce film en VO dans un petit cinéma de quartier et j'en suis ressorti tout tourneboulé. Akira Kurosawa m'a infligé une claque. Malgré la qualité déplorable de la bande... Lire l'avis à propos de Dersou Ouzala

10
Avatar MarlBourreau
9
MarlBourreau ·

La fin d'un monde

Ah Kurosawa ! Une amitié entre un russe et un chasseur chinois - tellement attachant. Un antagonisme entre civilisation matérielle et survivance en pleine nature. Et des personnages au coeur des ambiguïtés : Arseniev est géographe, il fait la jonction entre l'homme et la nature. Dersou n'est pas vraiment chinois, mais ne parle pas russe d'une très bonne manière. Ensemble, ils vivent dans la... Lire l'avis à propos de Dersou Ouzala

9
Avatar Alexandre G
9
Alexandre G ·

Carnets de voyage

Dans les années 1970, Akira Kurosawa traverse la période la plus noire de son existence. Après l'accueil désastreux de "Dodes'kaden", les producteurs japonais ne lui font plus confiance. De plus, son état de santé s'aggrave. C'en est trop, il a atteint le point de rupture et tente de se suicider en se tranchant la gorge. Fort heureusement, cette tentative échoue mais il n'est pas tout à fait... Lire l'avis à propos de Dersou Ouzala

10 2
Avatar TheStalker
8
TheStalker ·

Profession : chasseur

Sans doute le film le plus universel d'Akira Kurosawa, Dersou Ouzala est particulièrement troublant à de nombreux égards. Tout d'abord, cette aventure au cœur de la taïga est le premier film du réalisateur nippon se déroulant dans un autre lieu que le Japon. L'emploi de la couleur marque également un tournant dans la filmographie de Kurosawa. Ce film d'aventure est l'histoire... Lire la critique de Dersou Ouzala

9 3
Avatar Kevin R
10
Kevin R ·

Critique de Dersou Ouzala par Enlak

Bien connu pour ses fresques de samouraï en noir et blanc, le réalisateur idolâtré Akira Kurosawa a cette fois tourné un film bien différent, délaissant le Japon du passé pour un film tourné sur un thème qui lui est cher, la nature. Autre particularité, Kurosawa s’est tourné vers la Russie pour réaliser son film. Un capitaine de l’armée russe est envoyé en mission d’exploration dans une région... Lire la critique de Dersou Ouzala

8 9
Avatar Enlak
9
Enlak ·