Affiche Des gens qui s'embrassent

Critiques de Des gens qui s'embrassent

Film de (2013)

Critique de Des gens qui s'embrassent par pierrick_D_

Roni et Zef sont frères mais ne peuvent pas s'encadrer car ils ne sont d'accord sur rien.Roni a réussi dans les affaires et mène la grande vie.Il est juif mais non pratiquant,a épousé une goy,fait la fête,boit de l'alcool,mange de la charcuterie.Zef,violoniste émérite,est un religieux acharné qui ne vit que pour la musique classique et l'observance absolue des règles judaïques.Chaque fois... Lire la critique de Des gens qui s'embrassent

5
Avatar pierrick_D_
4
pierrick_D_ ·

On s'aime quand même hein, dis ? Parce que l'amour, c'est le plus important.

Qu'il est laborieux de rentrer dans ce film... Mélange foutraque d'évènements faussement loufoques, de traits d''humour ratés et de discussions bas-de-gamme sur l'éternelle triade : famille - religion - amour, "Des gens qui s'embrassent" ennuie rapidement par sa vacuité et son incapacité à sortir d'une conventionnalité affligeante. Ajoutons à ça une des photos les plus laides qu'il nous ait été... Lire la critique de Des gens qui s'embrassent

4
Avatar Ouaicestpasfaux
3
Ouaicestpasfaux ·

Critique de Des gens qui s'embrassent par Anita

Deux frères (joués par Kad Merad et Eric Elmosnino) ne s'entendent pas et tout les sépare : l'un est arriviste "bling-bling", l'autre est juif pratiquant, austère et intello. Les nombreux personnages sont tous aussi caricaturaux les uns que les autres. Ils ne connaissent pas la crise et la réalisatrice, Danièle Thompson, n'a pas peur de nous emmener d'un Yacht à Saint-Tropez aux tables de Chez... Lire l'avis à propos de Des gens qui s'embrassent

3
Avatar Anita
5
Anita ·

De mèr(d)e en fils.

Certaines personnes ne doutent de rien, elles s'imaginent dotées d'une incroyable drôlerie et d'un sens aigu de l’observation. Et c'est en alliant ces deux choses quelles n'ont pas, qu'elles pensent dépeindre finement la société dans laquelle elles vivent. Bon qu'elles le croient une fois, voir deux pourquoi pas, mais là c'est la cinquième fois et il n'y a aucune amélioration, c'est même pire... Lire l'avis à propos de Des gens qui s'embrassent

3 4
Avatar Heurt
1
Heurt ·

Critique de Des gens qui s'embrassent par FrankyFockers

Je rêvais ce soir de découvrir Le Dernier Nabab qui passait sur Arte mais je ne suis rentré qu'à 22 heures. Je me suis dit, autant taper dans l'autre extrême et regarder le dernier navet de Danièle Thompson, soit l'une des pires cinéastes de tous les temps, qui n'a jamais réalisé un seul plan de valable dans toute sa carrière de metteur en scène, mais dont j'adore me moquer de la bourgeoisie... Lire l'avis à propos de Des gens qui s'embrassent

2
Avatar FrankyFockers
1
FrankyFockers ·

Le code n'a pas changé

Après le duo Bacri/jaoui, une autre dialoguiste de talent sort son nouveau film. Bien évidemment, il n'y a pas de quoi crier au chef d'oeuvre. D'autant que le film se repose beaucoup sur son casting. Mais danièle thompson a ce don de créer un univers cohérent où les situations les plus improbables parviennent à tenir la route. Elle parvient à mener parfaitement ses ironies dramatiques tout le... Lire la critique de Des gens qui s'embrassent

2 1
Avatar Musashi
6
Musashi ·

Pourquoi tant de haine ?

Je comprends parfaitement qu'on puisse ne pas aimer ce film, qui d'ailleurs n'est pas bon, ce que je n'admets pas c'est le déferlement de haine et de mauvaise foi accompagnant certaines critiques négatives. Parlons donc du film, ça commençait bien avec une situation très humour noir à l'anglaise mais elle est abandonnée, et hop seconde partie où on est dans le vaudeville, le souci c'est que,... Lire l'avis à propos de Des gens qui s'embrassent

Avatar estonius
4
estonius ·

Des spectateurs qui s'en foutent

« Le Code a changé » n'était déjà pas réussi, « Des gens qui s'embrassent » l'est encore moins. Pour le coup, je ne suis vraiment pas sûr que le film aurait pu être bon. On est tellement dans la « bobo-attitude », l'entre-soi, l'étalage de richesse, l'opposition facile entre le frère « nouveau riche » et le religieux pénible et plein de beaux principes...... Lire la critique de Des gens qui s'embrassent

Avatar Caine78
3
Caine78 ·

Au théâtre ce soir

Kad Merad nous fait du bon Kad Merad. Monica Belluci est une belle mama-bimbo italienne. Max Boubil fait l'adolescent attardé, il ne serait pas le fils caché d'Enrico Macias ? La jeune Lou Le Laâge est mignonnette et sa cousine aussi. Eric Elmosnino nous fait un bon religieux psychorigide, Bonneton est bonne dans tout les registres et Ivry Gitlis est , vraiment, un drôle de vieil homme et de... Lire la critique de Des gens qui s'embrassent

Avatar cinevu
3
cinevu ·

Critique de Des gens qui s'embrassent par JipéF

Des gens qui s'embrassent est un film inutile, qui raconte une histoire vue, re-vue et re-re-vue des millions de fois. Des destins qui se croisent, des amours déçues, des gens qui vivent, et la vie et tout ça et gnagnagnah. C'est du sous-Lelouch, avec des grands comédiens dans des rôles stéréotypés et quelques moments un peu drôles qui surnagent au milieu d'un scénario d'une vacuité désespérante.... Lire la critique de Des gens qui s'embrassent

Avatar JipéF
4
JipéF ·