Fourmidable

Avis sur Des monstres attaquent la ville

Avatar Pravda
Critique publiée par le

Bien sur, inutile d'ignorer la propagande manichéenne à peine voilée, les fourmis, ennemis sous-terrain (donc invisibles) et d'une férocité sans borne, parfaites représentantes des communistes (nous sommes en 1954, la guerre froide bat son plein) et rien que le titre, "THEM", que l'on peut traduire par "eux", en est une preuve flagrante. Alors que presque tous les films de monstres de l'époque prenaient bien soin d'afficher clairement le nom de l'animal, géant ou pas, sur l'affiche du film pour attirer le chaland dans les salles obscures, ici on préfère laisser une appellation plus neutre, convenant certes aux fourmis, mais pouvant être accolée aussi aux "méchants rouges". Bref.
Je ne voulais pas faire une étude sur le cinéma américain des années 50 comme objet de propagande mais plutôt voir un film de bébête géante efficace et soigné : pari réussi.

Ce qui est le plus plaisant dans Them! c'est l'envie de faire un film divertissant mais pas idiot pour autant. Les infos sur les fourmis apportées via la voix du vieux zoologiste (personnage assez drôle du reste) ont le mérite de nous éclairer sur ces fascinants animaux et tout le système qui se met en place pour parer une menace contre les Etats-Unis, aux divers échelons de la hiérarchie militaires et civiles, est bien représenté. Ici pas de "Oh des fourmis géantes ! Je suis un parfait héros, je séduis la donzelle du film tout en explosant ces monstrueux insectes !". Non, c'est plus subtil que ça et certains aspects plus dramatiques, grâce par exemple aux deux enfants disparus et à leur mère plongée dans le plus profond désarroi, apportent un surplus de profondeur à un scénario qui tient la route. Scénario qui soulève un vrai problème : Quels sont les effets possibles dus aux retombées radioactives suite à une explosion nucléaire ? L'inquiétude (justifiée) de la société américaine de l'époque transparaît intelligemment, notamment à la toute fin du film, que je vous laisse le soin de découvrir.

J'ai gardé le meilleur pour la fin : les fourmis !
Assez époustouflant pour 1954, assez époustouflant tout court (j'ai vu des films récents avec des fourmis géantes cent fois moins crédibles que celles de Them!). Forcément, elles ont un peu pris de l'âge, mais ne sont pas du tout ridicules, et ce grâce à l'habile mise en scène consistant à en montrer un peu, mais pas trop. La première attaque dans le désert, où l'on découvre l'un des monstres pour la première fois, est une scène superbe.

Un film avec de grosses bestioles et un côté désuet qui ne fait que renforcer le charme qu'il possède.

A découvrir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 839 fois
19 apprécient

Pravda a ajouté ce film à 1 liste Des monstres attaquent la ville

Autres actions de Pravda Des monstres attaquent la ville