Feu d'artifice pour poussins évadés

Avis sur Des nouvelles de la planète Mars

Avatar 270345
Critique publiée par le

Le réalisateur, Dominik Moll , voulait, apprend-on une comédie singulière et décalée, une espèce de cauchemar joyeux en même temps qu'une satire du milieu de l'entreprise. Côté cauchemar, c'est gagné ! On ne voit pas souvent un collègue de travail vous balancer avec maladresse un hachoir à viande à la tête ! Encore que j'ai connu un contrôleur des impôts qui avait balancé une agrafeuse à une employée... Donc le cauchemar est bien réel, mais va-t-on au cinéma pour voir un cauchemar ? Là est la question ! On le vit si souvent quotidiennement, alors un peu de rêve ne nuirait pas au ou de rire ne nuirait pas au cinéma ! Car du coup, Philippe Mars (Damiens) se tape tout le film avec un pansement sur l'oreille, ce qui avouons-le n'ajoute rien à l'histoire !
Et puis, on ne sait trop où le réalisateur veut nous emmener ! C'est tour à tour déjanté, burlesque, un zeste fantastique et fleur bleue avec les parents décédés qui protègent leur fils, héros malgré lui du film : un type qui ne demande rien à personne mais que tout le monde s'évertue à emm... et sur la tête duquel le ciel n'arrête pas de tomber quand ce n'est pas un parent d'élève qui lui casse la gu.. pardon, la figure...
Même son fils est vecteur de tracas !, Une gamine de 12 ans précoce lui envoie en effet un SMS demandant au jeune ado qu'il l'enc... enfin qu'il la sodomise. Que feriez-vous à la place du père !
On suit donc cette saga sans passion mais sans ennui non plus, et on ne peut que se réveiller à la vue d'un hachoir (un de plus) à vis sans fin qui broie des poussins vivants ! Par contre, on se réjouit que le mini-chien hideux que lui a refilé sa soeur finisse dans la Seine !
Bref, on va de catastrophe en catastrophe sans trop se marrer, et on en veut à Moll : le malheur des uns fait le rire des autres et ce film entre les mains d'un scénariste genre Zidi ou Boon eut pu donner un spectacle à se dilater la rate à tout moment. Mais à contrario, le réalisateur nous emmène dans un cafard ambulant, road-movie compris !
Ce qui explique le bide commercial du film qui n'a guère été distribué (bravo aux producteurs : ils ne se sont pas réveillés ?) car même pas 60 000 spectateurs, c'est injuste ! Autant que ce qui arrive à Philippe Mars que l'on identifie à Calimero tout au long de cette histoire pas si pénible pour les autres.
Un bide d'autant plus immérité que Agathe Hassendorfer, elle, a fait superbement son boulot en nous concoctant un casting de rêve ! Damiens s'avère un choix excellent et il peut d'avantage montrer son talent que dans RAD (rien à déclarer où ce genre de rôle lui convenait à merveille, Vincent Macaigne est une révélation et on a envie soit de le frapper soit de le plaindre... Bref chaque personnage est là où il faut comme il faut et on regrette qu'avec toute sa formation solide de cinéma, Moll ne nous ait pas offert mieux.
Si vous aimez les films originaux, surprenants genre Bruno Dumont, ne le ratez pas !
France 3 le 24.12.2018

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 42 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de 270345 Des nouvelles de la planète Mars