Un navet pur et dur

Avis sur Desierto

Avatar RodVid - L'Esprit Critique
Critique publiée par le

Desierto.... Un film dont le synopsis m'emballait pas mal mais dont j'ai été pas mal déçu... Pour faire simple je donne une étoile pour la beauté des paysages qu'il y a parfois à l'écran. Pour le reste on passe de personnages vide, de scénario ultra prévisible et sans aucune surprise, de scène d'action sans aucune profondeur .. Pour dire le film ne dure que 1h30 et je n'ai même pas réussi à le finir en vitesse normale ! Jeffrey Dean Morgan joue un antagoniste dont la seul explication que l'on donne à ses meurtres c'est : J'aime mon pays et j'aime pas les migrants. WoW niveau cliché on est bon la surtout si on rajoute le personnage enrobé du groupe des clandestins qui est bizarrement toujours à la traîne et qui a peur de sauter d'un rocher a un autre !
Même les scènes de course poursuite son loupées, on passe toujours d'un plan sur le mec qui court, puis sur le chien, puis sur le mec qui court, puis sur le chien, ce qui donne l'impression que le film te dit : Eh ! Oh ! Tu ressens la pression du personnage ? Hein regarde le chien qui court super vite tu la ressens hein ? Et sa ne marche pas du coup ! En plus de sa le méchant est un tireur d'élite exceptionnel quand il s'agit de tuer les personnages qui ne servent à rien mais quand il s'agit du héros la il loupe tous ses tirs ... Le truc qui me sort complètement du film.. Et puis merde qui appèlerait son chien Traqueur ?!? Bref vous l'aurez compris si vous lisez ses lignes et que vous n'avez pas vu ce film, je vous le déconseille il n'y aura rien à voir à part de beau décors peuplés de vide.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 96 fois
Aucun vote pour le moment

RodVid - L'Esprit Critique a ajouté ce film à 1 liste Desierto

  • Sondage Films
    Cover Les meilleurs films de 2016

    Les meilleurs films de 2016

    Avec : Les 8 Salopards, Les Animaux fantastiques, Demain tout commence, Rogue One : A Star Wars Story,

Autres actions de RodVid - L'Esprit Critique Desierto