Un film qui manque son coup

Avis sur Desierto

Avatar François_G_
Critique publiée par le

Tâchons d'être honnête : je n'ai pas particulièrement aimé Gravity. Si le visuel était assez impressionnant, l'histoire ne m'a guère enthousiasmé. Lorsque je vis que Desierto était réalisé par le fils d'Alfonso Cuarón, qui est aussi le co-scénariste de Gravity, j'ai eu peur. Peur que Desierto soit aussi vide ; et c'est le cas. Et bien qu'adorant Jeffrey Dean Morgan, je ne peux dire que Desierto est un bon film.

Si le réalisateur tente une multitude de choses dans sa mise en scène, aucun de ses choix n'est judicieux et bien traité. Tout d'abord et pour ma part, Desierto rate son parti pris. Le film aurait pu être une œuvre critique sur la société actuelle notamment après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, mais il n'en n'est rien. Desierto est un banal film de traque, un survival certes intéressant par moment mais sans aucune réelle fulgurance. De plus, l'histoire présente des longueurs malgré sa courte durée. Les personnages ne sont aucunement développés, ou bien trop tardivement pour que l'impact émotionnel soit efficace. Aucun des protagonistes n'est attachant. Gael Garcia Bernal (Babel) et Jeffrey Dean Morgan (Watchmen) sont les deux acteurs principaux, et font ce qu'ils peuvent avec ce qu'on leur donne. Nous n'avons aucune information sur les motivations des personnages ni sur l'agissement final, cette fatalité qui s'est emparée des immigrés ne se résulte qu'à un banal racisme et des balles. L'histoire partait sur une base intelligente et intéressante, malheureusement elle ne tente aucun avancement psychologique ou politique ; reste un vulgaire slasher n'allant pas plus loin que son synopsis.

Ensuite, la réalisation de Jonas Cuarón n'est à la hauteur de son père. Quelques plans valorisant l'impact du désert sur ses personnages sont beaux, mais l'ensemble ne marque pas. Là aussi, Jonas Cuarón manque son coup. Les décors ne semblent dangereux, malgré la chaleur probante, les cactus, les rochers et les serpents. Rien ne provoque la moindre tension, les personnages étant dès le début présentés comme de la chaire à canon. La BO de Woodkid déçoit elle aussi. Si j'aime le compositeur, ici sa musique ne marque pas et accompagne difficilement l'image, notamment lors de certaines courses-poursuites. Celles-ci auraient pu bénéficier d'un meilleur rythme, empêchant une redondance de s'installer.

Desierto est donc un produit assez paradoxal, qui aurait pu souligner un véritable phénomène d'actualité aux USA mais qui tombe dans les travers d'une chasse à l'homme sans originalité ; cela du au manque d'expérience du jeune metteur en scène. Non loin d'être mauvais, le film reste très imparfait pour les raisons énoncées, espérant que la réalisation suivante soit plus aboutie et développée.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 791 fois
8 apprécient

François_G_ a ajouté ce film à 6 listes Desierto

Autres actions de François_G_ Desierto