Affiche Desperado

Critiques de Desperado

Film de (1995)

El Pistolero

Le DVD traine dans ma collection depuis autant de temps que je m'en souvienne, connaissant sa réputation et son importance dans la filmographie du Mexicain, mais sans jamais y avoir jeté le moindre coup d'oeil, pour une raison qui m'échappe un peu puisque j'ai quasiment vu tous ces autres films. A vrai dire j'ai été surpris du ton instillé durant les 20 premières minutes, augurant une... Lire la critique de Desperado

1
Avatar monDmonium
5
monDmonium ·

Critique by NєσLαιη ◥

Il y à Speedy Gonzales, la célèbre souris mexicaine qui court plut vite que son ombre. Et voici El Mariachi le macho qui tire plus vite que ses nerfs. Desperado est la suite d'El Mariachi de Robert Rodriguez, c'est pas un remake comprenez le bien. Banderas collabore pour la première fois avec Rodriguez et remplace l'acteur du précédent volet. Ce desperado contient une bande originale... Lire la critique de Desperado

1
Avatar NєσLαιη
4
NєσLαιη ·

Buscemi & Tarantino steal the show

En 1992 débarquait un jeune réalisateur texan au Festival de Cannes avec son autoproduit El Mariachi, thriller en espagnol, énergique, drôle, mais clairement fauché, des effets spéciaux aux acteurs non-professionnels. En 1995, Columbia lui offrit la possibilité de réaliser une suite-remake de ce premier film, Desperado. Robert Rodriguez avait donc de l'argent pour pouvoir assumer... Lire l'avis à propos de Desperado

1
Avatar CeeSnipes
4
CeeSnipes ·

Est-ce que je t'ai remercié ?

Un très bon film à la Rodriguez, toujours avec sa pointe d'humour et ses personnages d'un charisme incroyable. Une bande son qui fait bander (ololol) et des scènes d'action très bien menées. Excellent film. Lire l'avis à propos de Desperado

1
Avatar SpyRiteFr
8
SpyRiteFr ·

Critique de Desperado par Eldegard

Pour commencer, l’acteur principal n’est plus le même, c’est Antonio Banderas qui le remplace. Et c’est une bonne chose car ça fait gagner beaucoup de charisme et de classe au Mariachi (oui, il s’appelle comme ça). Dans Desperado , on perd le charme [...] Lire la critique de Desperado

Avatar Eldegard
8
Eldegard ·