Parce que Tarantino c'est nul

Avis sur Desperado

Avatar TheDuke
Critique publiée par le

On connait tous le style de Tarantino, mais dans cette effusion délirante un homme le dépasse. Robert Rodriguez, ami du premier nommé. Alors on va crier à l'infamie mais je confirme ce que je viens d'annoncer. Pourquoi? Parce que Tarantino n'aboutit pas et oublie une chose importante, la consistance, le fond, et le charisme de ses personnages. Rodriguez forge des héros, ou anti-héros, des méchants, Tarantino étale des stéréotypes.

Desperados c'est une sorte d'explosion d'extra-violence, du combat, des poursuites, des cascades, des explosions partout partout. Au passage les planètes terreur ce sont lesquels les plus réussis? On sait pourquoi. Un déchainement de tout ce que le cinéma peut offrir de plus spectaculaire en pyrotechnie et en cascades. Un foutoir à ciel ouvert dans un pays assimilé au Mexique. Un mariachi venge sa famille d'un infame méchant. Des légendes tournent sur lui, il se promène avec sa malle à guitare et en sort des pistolets. Mais on se dit n'importe quoi! Ben oui n'importe quoi et c'est un joyeux bazar. Et personnellement j'adore. Pourquoi?

Parce que malgré un scénario et des acteurs décomplexés, il y a une vraie fluidité, un vrai style. Derrière cet air foutoir il y a une vraie conduite, une vraie volonté de mener le spectateur quelque part et ce sera vers un final d'opéra dantesque, toujours, c'est Rodriguez et c'est jouissif. Un film qui maintenant datant se révèle être extrêmement moderne dans son rythme et sa construction. Un style bd qui est donné de Tarantino, mais adopté au cinéma, en somme un vrai film, pas un calque vulgairement insipide. Il va à fond et se fait pas prier. La camée, les plans et les scènes, en définitive, virevoltent. Comme le talent des acteurs qui éclabousse l'écran. Qui bénéficie d'ailleurs d'une excellente direction. Esthétiquement parlant le film ne souffre d'aucun faux rythme et d'une fluidité exemplaire.

Quelques points noirs, je regretterai Salma Hayek qui pour moi, humble avis on va encore vouloir me contredire mais j'assume, elle est une très mauvais actrice et manque cruellement de charisme et d'élégance. A reprocher aussi, des fois on suit plus trop, mais bon c'est le style, je lui suis reconnaissant d'avoir abouti son idée. Et parfois un manque de sensibilité, c'est un petit dommage, mais c'est la faute de Hayek.

La musique est bonne, les effets sont bons, qualitativement le film n'a rien a envier et on a notre dose d'hémoglobine, d'explosion. Un divertissement plus plus, car il possède du caractère, de l'envie, de la conviction et du fond. Le cinéma d'aujourd'hui est trop ponctué de manque de profondeur, de concret et d'intelligence technique pour pas qu'on signale qu'un film abouti puisse être une réussite, ce qu'est clairement ce film. Sans pour autant être un chef d'oeuvre c'est une référence exemplaire du cinéma d'action et d'auteur. Car il doit tout à son auteur. De la personnalité! Voilà le problème de beaucoup de réalisateurs aujourd'hui et monsieur Rodriguez en a.

Un film aboutit, réussit et comportant, pour moi, les ingrédients d'un film personnel et fort. A voir El Mariachi, dont Desperados est le remake, fait par le même Rodriguez, mais pas avec les mêmes moyens, l'envie y était et c'était pas trop mal, même si difficilement abordable. Merci monsieur Rodriguez de nous permettre de railler votre comparse, une pâle copie de votre cinéma.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 397 fois
2 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de TheDuke Desperado