Aventures sous les glaces

Avis sur Destination : Zebra, station polaire

Avatar etiosoko
Critique publiée par le

Sous fond de Guerre Froide menaçant d’exploser, le commandant d’un sous-marin atomique Américain reçoit l’ordre de servir de taxi à un agent secret Britannique, un officier Russe transfuge et une troupe de marines, pour une expédition secrète sous la banquise Arctique, soi-disant pour secourir les rescapés d’une station polaire Anglaise en détresse. A mesure des péripéties sous les glaces et des actes de sabotage, il comprend graduellement l’objet véritable de la mission et l’enjeu funeste duquel dépend le fragile et tristement guerrier équilibre de la planète.
On n’échappera pas aux ficelles un peu naïves, théâtrales et aux quelques incohérences des grandes aventures au titre pimpant très à la mode en 1968, où la sensibilité est aux perditions dans les étendues sauvages, aux duels avec les soviétiques, aux relatifs impressionnants débuts des effets spéciaux sous-marins et sous les glaces rappelant l’ambiance du Voyage fantastique sorti deux ans plus tôt. Malgré ses 50 ans, ce spectacle, exclusivement masculin, porté par de fringants Rock Hudson, Patrick Mac Goohan et Ernest Borgnine, reste encore attachant et agréable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 321 fois
2 apprécient

Autres actions de etiosoko Destination : Zebra, station polaire