👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia

Qu'on se le dise.
La mort est une pute mal luné ne supportant pas l'échec et les imprévus. Alors, quand 7 personnes évitent un crash d'avion, elle le prend très mal et décide de les tuer un à un, de la manière la plus abracadabrantesque possible.

Et c'est quand même dingue que tout l'intérêt d'un film (d'une série de film même !) repose sur comment vont se faire zigouiller les victimes. Il y a bien une espèce de scénario derrière mais c'est quand même bien tiré par les cheveux et assez ridicule. En gros, plutôt que d'avoir un énième tueur en série, c'est la mort elle-même qui tue les gens en suivant un plan défini. Une sorte d'illustration du proverbe "on échappe pas à son destin".

Là où sa deviens intéressant, c'est que absolument tous les éléments/objets/situations deviennent potentiellement mortel. Ce qui fait qu'on en vient très vite à jouer à deviner ce qui va ôter la vie aux personnages. En plus de ça, on remarque assez rapidement qu'il y a un effet domino aussi ahurissant que surréaliste. En fait, il s'agit de nous plonger dans la psyché d'un tueur en série ou d'un gros psychopathe qui fantasme sur la façon de déchiqueter sa future victime. Rien que pour ça, ce film mérite le coup d’œil.

Mais sinon, ça reste quand même la série de film la plus génialement conne de toute l'histoire des séries de films.
Disiel
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste En 2014, j'ai vu...

il y a 8 ans

11 j'aime

Destination finale
Rakanishu
6

Critique de Destination finale par Rakanishu

Remplacer le fameux tueur masqué des slashers movie par La Mort herself était une bonne idée, encore faut-il bien savoir l'exploiter. Avec 4 films actuellement au compteur, la saga semble bien partie...

Lire la critique

il y a 12 ans

11 j'aime

1

Destination finale
balthamos
3

La mort doit s'ennuyer ferme pour avoir autant d'imagination !

Réfléchissons tous ensemble un moment à l'idée de base de ce film. Que ceux qui veulent se tenir la main le fasse, et que ceux qui veulent utiliser les toilettes ne se trompent pas, c'est la porte de...

Lire la critique

il y a 10 ans

11 j'aime

5

Destination finale
Disiel
6

Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia

Qu'on se le dise. La mort est une pute mal luné ne supportant pas l'échec et les imprévus. Alors, quand 7 personnes évitent un crash d'avion, elle le prend très mal et décide de les tuer un à un,...

Lire la critique

il y a 8 ans

11 j'aime

Destination finale
Disiel
6

Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia

Qu'on se le dise. La mort est une pute mal luné ne supportant pas l'échec et les imprévus. Alors, quand 7 personnes évitent un crash d'avion, elle le prend très mal et décide de les tuer un à un,...

Lire la critique

il y a 8 ans

11 j'aime

Le Hobbit : La Désolation de Smaug
Disiel
7

The Motherfucking Smaug

J'attendais principalement deux choses du film. Enfin, disons que c'est les deux seuls trucs pour lesquels j'étais curieux. C'était Smaug (parce que j'adore les dragons) et Barde (parce que j'aime...

Lire la critique

il y a 8 ans

11 j'aime

5

Dallas Buyers Club
Disiel
8

La médecine pour tous

Il y a quelque chose d'assez étrange qui se dégage du film, ou du moins un aspect contradictoire qui est d'ailleurs à la base, selon moi, de tout le sel du film. Pour bien y arriver, résumons en...

Lire la critique

il y a 8 ans

9 j'aime