Railway to hell

Avis sur Destination finale 3

Avatar FoxmcCost
Critique publiée par le

Parmi les licences actuelles j'ai une petite préférence pour les Destination Finale, je dois l'admettre. Avec ce concept qui fout toujours un peu mal à l'aise des coïncidences qui conduisent à la mort avec un rien, un objet quelconque, une négligence oubliable, et plusieurs détails qui se complètent et qu'on s'amuse à essayer de devancer, recoller les morceaux du puzzle avant que la victime ne succombe.
C'est toujours le même carnage sans histoire mais après tout c'est pas ce qu'on lui demandait. Les scénaristes ont d'ailleurs un vrai don pour rendre leurs personnages transparents, et pas trop emmerdants, ça me fascine à chaque fois. On s'en fout des ados, et on sait de toutes manières comment ça va finir, admirons ce carnage en toute (relative) tranquillité.

Ce troisième opus déçoit pas mal, la bonne idée était de faire rentrer le contexte dans un parc d'attraction, endroit parfait pour un rollercoaster du genre, mais le lieu n'est utilisé que dans une passable scène d'ouverture avare en hémoglobine avant de laisser place a divers lieux plus classiques. Et des dialogues plus creux que jamais.
Ça se laisse regarder parce que ça reprends la recette qu'on aime, avec quelques morts sadiques qui relèvent le niveau (grillade de poufs, miam !), mais ça se perd un peu en chemin et la plupart des casse-tête sont de vraies lignes droites faciles à deviner, et la mise en scène est tellement speedée qu'on suit plus ou moins, à l'inverse du deuxième opus qui prenait tout son temps pour bien préparer la scène en laissant des fausses-pistes à droite à gauche.

L'unique apport de cette suite des aventures de dame Camarde tient en quelques photographies prises avant l'accident qui laissent pas mal d'indices sur la façon dont chacun va mourir. Pourquoi pas. Mais le réalisateur a pris le principe de nous les cacher au maximum, ne les dévoilant que pendant quelques secondes (ou nous dévoilant les mauvaises pendant dix secondes) et ne trouvant jamais l'équilibre au niveau des indices. Soit c'est super explicite et on devine tout, soit ça l'est pas mais on devine quand même parce qu'il n'y a aucune fausse piste. Et après le décès il nous les relance au visage tel l'oiseau moqueur dans des flashbacks inutiles.

*SPOILERS*

Et même le final dans le métro contenait une bonne idée plutôt malicieuse, celle de faire à nouveau se confronter l'héroïne au même choix qu'au début: vaut-il mieux mourir maintenant ou attendre la mort qu'on sait inéluctable et particulièrement sadique ?
Le choix ne lui étant pas vraiment donné, on se contentera d'une passable fin twist-pourri.

A noter aussi un personnage principal incarné par Mary Elizabeth Winstead, alias la jeune fille qui fera tourner la tête de Micheal Cera dans Scott Pilgrim, et qui passe (sérieusement) tout le film en larmes. Incroyable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 400 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

FoxmcCost a ajouté ce film à 1 liste Destination finale 3

Autres actions de FoxmcCost Destination finale 3