Avis sur

Detective Dee II : La Légende du dragon des mers par Dun

Avatar Dun
Critique publiée par le

Depuis le premier Dee, Tsui Hark est passé par la 3D et les CGI. Résultat : c'est souvent moche et ridicule. Ainsi, les incrustations lors de la première attaque du monstre marin sont honteuses, et les combats perdent sacrément en impact et en énergie, où tout pue le fake (même les éclairages et les moustaches !). Et ce n'est pas le seul soucis. On se retrouve avec des acteurs qui sont loin d'afficher le charisme des anciens acteurs (avec en prime une belle plante verte, juste là pour faire joli), et une narration bourrée de tares, comme le talent de déduction du détective qui ressemble désormais au 6ème sens des Chevaliers du Zodiaque, et un mystère rapidement éventé qui laisse place à une amourette "belle et la bête" qui fait un peu pitié (ce costume en latex n'arrange pas les choses). Et encore, je me tais sur certaines idées WTF/ridicules qui ailleurs, feraient partie du charme du WXP fantastique, mais paraissent ici de trop (le médecin hystérique, le cheval qui a les pieds marins...).

Il y a toujours eu un côté cheap dans les films de Tsui Hark, mais entre Green Snake et ses films fantastiques de 2010, il n'y a pas photo, au moins il compensait cela par une réalisation vénère proposant de purs moments de folie ou d'onirisme, ici trop sage et impersonnelle, au mieux tape à l'oeil (sûrement pour faire mumuse avec la 3D). Un défaut que j'imputais déjà au premier épisode, mais qui me semble ici exacerbé (et mine de rien, les SFX en dur avaient beaucoup plus de charme). En outre, on perd aussi en fantaisie avec beaucoup moins de diversité dans les coins visités (on reste beaucoup autour de la capitale), et on ne peut pas dire que les scénaristes se soient beaucoup foulés pour développer la relation entre Dee et l'impératrice ou son premier conseiller (en gros, qu'on ait vu ou pas le premier épisode ne change absolument rien).

Malgré tout, même si l'orientation mainstream d'un de mes réalisateurs HK préférés ne me plaît pas, j'y retrouve quelques beaux restes et une sincérité d'intention d'être toujours au top en termes d'idées et de technique (l'inventivité des transitions et des chorégraphies, bien qu'un poil maladroites dans l'exécution, en témoignent), signes d'un réalisateur qui veut se mettre en phase avec son époque. Et aussi, en préservant une certaine naïveté dans la forme, la narration, et les thèmes défendus que l'on trouvait dans le cinoche HK de la grande époque, cela me rend assez indulgent dans mon appréciation finale. Mais encore une fois, pas sûr que la logique bigger and louder fasse du bien à cette industrie où les effets «faits maison» et les acteurs «touche à tout» faisaient partis de leur charme si particulier, d'autant plus que le résultat est de qualité très disparate et qu'on perd également en termes de rupture de tons (dans le même genre, Journey to the West de Stephen Chow a bien mieux tiré son épingle du jeu, ce n'est donc pas tout à fait impossible).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 387 fois
6 apprécient · 1 n'apprécie pas

Dun a ajouté ce film à 1 liste Detective Dee II : La Légende du dragon des mers

  • Films
    Affiche Time and Tide

    Mon Top Tsui Hark

    Avec : Time and Tide, Green Snake, The Blade, Il était une fois en Chine,

Autres actions de Dun Detective Dee II : La Légende du dragon des mers