Affiche Détective bureau 2-3

Critiques de Détective bureau 2-3

Film de (1963)

Opération Japon

Petite déception, cette histoire de privé infiltré chez les yakuzas n'est pas un Suzuki version tabaillo, c'est beaucoup plus sage et conventionnel (tout en restant assez excentrique et pop). Mais du coup, ce qu'on gagne en clarté, on le perd en génie. J'ai remarqué que le héros suzukien est joufflu, à la limite du difforme parfois, mais classe tant dans la silhouette que dans la démarche. Une... Lire la critique de Détective bureau 2-3

13 12
Avatar Pruneau
6
Pruneau ·

Critique de Détective bureau 2-3 par drélium

Plus encore que dans "La jeunesse de la bête", le rythme est soutenu, très peu de temps morts, les fusillades sont enlevées et la légèreté omniprésente. Des petits bonus stylés comédie musicale viennent apporter la touche surréaliste bien moins présente que dans "La jeunesse...". A part la chambre de Manabe et ses spots colorés qui réchauffent l'ambiance visuelle et le dancing room (élément... Lire la critique de Détective bureau 2-3

12 1
Avatar drélium
7
drélium ·

Dinguerie poudrière.

(Critique à lire tout en écoutant ce son magistral du Roi Heenok). Aux premières aubes de l'an de grâce 1963, la célèbre boîte de production Nikkatsu est dans le caca jusqu'au cou, plus personne ne prend la peine de déplacer son petit popotin pour aller voir leurs films. En conséquence de quoi ils décident... Lire l'avis à propos de Détective bureau 2-3

9 3
Avatar ⛧ Sire Endymion ⛧
7
⛧ Sire Endymion ⛧ ·

Critique de Détective bureau 2-3 par Cinemaniaque

Sous influence du film noir américain, dont il détourne les codes par ailleurs, Détective bureau 2-3 (préférez le titre original : "Crevez, vermines !") est un film étonnant, pop et presque kitsch, ancré dans les années 60, celles de la musique jazzy et de la liberté de ton. Suzuki ne respecte rien ni personne, et s'en amuse en proposant un film sans temps morts, allant à l'essentiel,... Lire la critique de Détective bureau 2-3

6
Avatar Cinemaniaque
8
Cinemaniaque ·