👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Faussement humaniste et outrageusement redondant, « Deux jours, une nuit » semble parfaitement taillé pour Cannes et son petit gratin de bobos cinéphiles qui se plaisent trop souvent à faire l’apologie du pathos pour mieux étinceler en société.
QuentinP
1
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les plus mauvais films français

il y a 7 ans

1 j'aime

Deux jours, une nuit
Rawi
8

Critique de Deux jours, une nuit par Rawi

Deux jours et une nuit, c'est le temps dont dispose Sandra pour persuader seize de ses collègues de travail de renoncer à une prime juteuse afin qu'elle puisse garder son emploi. Première chose à...

Lire la critique

il y a 8 ans

72 j'aime

18

Deux jours, une nuit
Grard_Rocher
10

Critique de Deux jours, une nuit par Gérard_Rocher

C'est sans doute le week-end le plus redoutable et le plus décisif que va devoir vivre Sandra. A la suite d'une dépression nerveuse qui l'a tenue éloignée de son travail un certain temps, elle est...

Lire la critique

il y a 8 ans

47 j'aime

53

Deux jours, une nuit
guyness
4

Chasseur déprime

Si on examine les choses avec attention, il n'y a guère que deux façons valables de rendre compte du réel. Le cinéma emprunte principalement deux canaux pour parvenir à ses fins: le réalisme ou...

Lire la critique

il y a 7 ans

45 j'aime

16

Deux jours, une nuit
QuentinP
1

Deux frères, une daube

Faussement humaniste et outrageusement redondant, « Deux jours, une nuit » semble parfaitement taillé pour Cannes et son petit gratin de bobos cinéphiles qui se plaisent trop souvent à faire...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime

Interstellar
QuentinP
10
Interstellar

Nolan, le Temps et l’Univers : une invitation au rêve

C’est bien dans cette nébuleuse actuelle de blockbusters/franchises/sequels/prequels/reboots aux scénarios superbement fainéants qu’Interstellar a su briller. Ici, aucun débat n’a lieu d’être : cette...

Lire la critique

il y a 7 ans

1 j'aime

Locke
QuentinP
3
Locke

Bravo, cher Locke !

En bref, tout se passe dans une voiture. Euh, non. Il ne se passe rien en fait, mais dans une voiture. Et Tom a la morve au nez. Du grand art. Bravo, cher Locke !

Lire la critique

il y a 7 ans

2