Transfert démoniaque.

Avis sur Devil Inside

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

Le Vatican interdit toute image d'exorcismes catholiques. Le Vatican ne cautionne pas et n'a pas contribué à la réalisation de ce film.

Écrit, produit, monté et réalisé par William Brent Bell (Stay Alive, The Boy) et produit par Matthew Peterman également associé à l'écriture.
Ce faux documentaire de possession démoniaque est certes l'un des films les plus rentables de l'année 2012, les démons n'en finissent pas de distordre les corps des jeunes femmes comme le recommande le cahier des charges diaboliques avec les divines visites des prêtres, les scarifications religieuses, les crucifix, les sédatifs, l'eau bénite, les Étoles, les enregistrements, les prières en latin et sans oublier les paroles blasphématoires. Ce récit de 72 minutes sans le générique de fin, n'offre rien de bien original tous juste quelques rares scènes efficaces, la rencontre entre mesdames Rossi & le baptême.
Vingt ans après que sa mère, Maria Rossi a sauvagement assassiné trois personnes, Isabella se rend en Italie, dans l'hôpital psychiatrique ou elle est internée. La jeune femme veut comprendre pourquoi, sa mère a sauvagement assassiné trois personnes avant de prévenir la police.
À ce casting d'exorcisme diabolique, surtout des acteurs de série TV, Fernanda Andrade, Simon Quarterman (Wer), Evan Helmuth, Ionut Grama et Suzan Crowley.

C'est contraire à la volonté de Dieu.

Le 30 octobre 1989, Maria Rossi a assassiné deux prêtres et une religieuse. Vingt ans plus tard, Isabella, sa fille, tente de comprendre ce qui s'est passé. Maria aurait attaqué les victimes durant un exorcisme. Sa mère est-elle une dangereuse déséquilibrée ou une victime du diable ? Suivie par un caméraman, Isabella se rend à Rome, où sa mère est internée. Elle rencontre sur place deux prêtres exorcistes qui pratiquent sans autorisation de l'Église. Ils souhaitent la former pour qu'elle puisse traiter sa mère. Mais bientôt, toute l'équipe est confrontée à une forme de mal inédite et multiple.

J'ai oublié de dire merci !

Ce Found footage horrifique quelque peu traditionnel sur un supposé fait réel n'est pas le premier à jouer la carte du budget réduit avec seulement un petit million de dollars pour finalement engranger le jackpot avec plus de 101 millions de dollars de recette monde. Malgré une première partie prévisible et sans aucune surprise qui se visionne sans somnolences mon premier reproche est que les scènes les plus intéressantes sont dévoilées dans la bande-annonce et que la dernière partie s'enlise dans un final sans conclusion qui n'a cependant pas vu de suite malgré son joli succès en salles. Ouf ! Dans un registre similaire mieux vaut voir ou revoir les deux premiers opus de la saga [REC].

Les faits relatifs à l'affaire Rossi restent sans réponse. Pour toute information supplémentaire concernant l'enquête en cours, rendez-vous sur : www.TheRossiFiles.com

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 208 fois
1 apprécie

HITMAN a ajouté ce film à 1 liste Devil Inside

  • Films
    Cover Partis trop vite...

    Partis trop vite...

    Hommage à ses actrices et acteurs qui sont partis trop vite, trop tôt, ils avaient du talent.

Autres actions de HITMAN Devil Inside