👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Très belle évocation, et réaliste, du climat des années 60. Une époque sous tension intergénérationnelle où la jeunesse cherche à s’affranchir du carcan moral et étriqué d’une société fermée, pourtant en pleine mutation grâce à la croissance économique et au progrès technologique.
Cette jeunesse fera le « mai 68 » quelques années plus tard et réalisera son rêve libérateur, pour le meilleur et pour le pire mais de manière inéluctable.

il y a 4 ans

1 j'aime

Diabolo menthe
Sylphide11
7

Un beau film sans prétention

Bon film.Illustre très bien tout ce qu'était cette époque,époque douce et romantique.Simplicité,premiers amours,anciennes écoles (pas mal les profs XD),un quartier de paris,des jeunes filles qui...

Lire la critique

il y a 9 ans

5 j'aime

Diabolo menthe
Val_Cancun
6

Dans tes classeurs de lycée...

Une jolie peinture de la société française bien rigide des années 60 pré-mai 68, qui ne manque ni de sincérité, ni de charme, ni d'une certaine mélancolie, à l'image du générique final d'Yves...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

2

Diabolo menthe
Nio_Lynes
7

1963

Si je voulais simplifier je résumerai avec un "Les 400 coups vu côté filles". Et c'est vrai qu'à l'instar du film culte de François Truffaut, le premier long-métrage de Diane Kurys sait mettre le...

Lire la critique

il y a 5 ans

4 j'aime

3

Diabolo menthe
Jean-Pierre-Ltm980
9

Bien vu.

Très belle évocation, et réaliste, du climat des années 60. Une époque sous tension intergénérationnelle où la jeunesse cherche à s’affranchir du carcan moral et étriqué d’une société fermée,...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime

Le Passé
Jean-Pierre-Ltm980
9
Le Passé

Noir.

Une culpabilité diluée dans le partage : la pire, sans doute, par son caractère indiscernable et impalpable. Et la douleur d’un amour intense à tout jamais meurtri subsistant dans une souffrance...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime