Dans ce film y a un gentil Redneck!

Avis sur Diary of the Dead - Chronique des morts-vivants

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

J'aime bien la trilogie initiale de Romero. Puis il en alancé une deuxième avec Land of the Dead,qui m'aavit encore fait marer et puis il a fait diary of the dead et survival of the dead en peu de temps. J'avais vu Diary au cinéma. Survival est sorti directement en DVD, je ne l'ai pas encore vu. J'étais mitigé au sujet de Diary, mais globalement positif. Ici en le revoyant, je suis toujours mitigé mais négativement.

Ce qui m'a vraiment ennuyé, c'est toute la gravité et la surdramatisation : c'est maladroit, c'est peu crédible, et ça gâche le fun et l'action des autres scènes plus légères et plus gores. Le message, on le comprend assez vite, du moins celui autour des medias. Celui sur la noirceur de l'humanité, ça marche moins bien. Dans les deux cas, c'est surtout la voix off qui empêche de se prendre au jeu, tant elle manque de subtilité. Retirons ne fut ce que cet élément et le film pourra être beaucoup plus digestes. On retrouve des bonnes scènes, pas aussi bonnes que Romero a pu le faire par le passé, mais bonnes tout de même, et puis il y a de l'humour, ce qui est toujours un plus pour ce genre de film.

Côté mise en scène, ce qui m'a emmerdé c'est l'utilisation de la caméra en POV. Au moins, Romero n'essaie pas de justifier cela de façon logique, ce qui est souvent l'erreur des réalisateurs du genre (comment peut on convaincre le spectateur qu'il est logique de filmer un meurtre plutôt que de s'enfuir, surtout quand on est autant exposé??), au contraire il ajoute de la fantaisie, va plus loin dans l'incohérence et c'est ce qui rend l'utilisation de la caméra 'crédible'. Mais même si ça passe mieux que dans beaucoup de films, ça reste un procédé ennuyeux. Tant qu'à vouloir immerger le spectateur le faire parcourir le film à la première personne, autant assimiler l'image non pas à une caméra, mais directement à la vue d'un des protagonistes. C'est tellement faisable techniquement! Si Hitchcock a pu faire The Rope en donnant l'illusion qu'il n'y avait pas de coupures, pourquoi ne pas retenter l'exploit? Je pense que ça peut être fun.

A part ça, les acteurs sont corrects. Des petits jeunes qui ne perceront certainement pas comme ce fut le cas pour monsieur Mentaliste, mais pour ce type de film ça convient parfaitement.

Bref, Diary of the Dead comporte de bonnes scènes drôles et gores, mais Romero semble au bout du rouleau. Son discours est au final peu intéressant et redondant, et ses procédés peu intéressants quand ils ne plombent pas le film carrément.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 361 fois
3 apprécient

Autres actions de Fatpooper Diary of the Dead - Chronique des morts-vivants