La sénile journée de Ferris Bueller

Avis sur Diminished Capacity

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Il est vraiment difficile de croire que Virginia Madsen soit la sœur de Michael. Honnêtement. C'est un peu comme la belle et la bête, ne trouvez vous pas? A la limite si Michael était svelte je pourrais encore lui trouver un charme rebelle... mais là...

Bon, à la base je suis un grand fan de Matthew Broderick. Il n'a pas fait beaucoup de bons films, mais j'aime bien son jeu, surtout lorsqu'il fait de la comédie. Il a un très bon langage corporel. C'est parce qu'il joue dedans que j'ai entendu parler de ce film et que je l'ai choppé. Et là, ça y est : je l'ai regardé! Enfin!

Alors je trouve que l'histoire est vraiment bien écrite (malgré des passages typiques de ce genre de film indie) jusqu'aux 2/3 du film. En revanche, la dernière demi heure est totalement hors sujet : le ton est différent, des nouveaux enjeux insignifiants apparaissent, et l'histoire jusque là simple et efficace se complexifie pour pas grand chose de passionnant. Les petits twists et autres querelles, et même l'histoire d'amour tant attendue, le tout est très mal traité, comme si le scénariste manquait d'idées ou voulait en foutre plein les yeux. C'est dommage surtout que ça parasite un peu le message initial (un homme en proie à l’Alzheimer qui décide de vendre une vieille photo de Baseball, soit un de ses derniers souvenirs). Les personnages sont vraiment sympas, et les petites idées du début, dont la poésie écrite par des poissons, sont parfois carrément géniales.

La mise en scène est assez sobre et efficace. Sur le début du film, la caméra se révèle très utile pour renforcer certains gags, mais sur la fin, son utilisation laisse à désirer, notamment lors de la bagarre au stand, où le réalisateur échoue à retranscrire la tension. Côté BO on retrouve les musiques qu'impose le genre Indie ; il y a tout de même une musique qui m'a semblé plus intéressante, moins clichée. Le casting est amusant. Les fans de 'Sur écoute' retrouveront deux personnages de la série dans des petits rôles sympas. Il y a aussi l'excellent Louis C.K. (je comprends maintenant pourquoi Matthew fait un caméo dans sa série), et une belle brochette d'acteurs habitués aux seconds rôles.

Bref, "Diminished Capacity" est un film qui débute vraiment très bien, je me suis vraiment plu durant la première heure, et puis, tout s'effondre, comme un château de cartes. Le ton change, l'histoire devient inintéressante et les enjeux initiaux sont mis de côté au profit d'autres nouveaux. Vraiment dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 267 fois
1 apprécie

Autres actions de Fatpooper Diminished Capacity