Avis sur

Disco par pierrick_D_

Avatar pierrick_D_
Critique publiée par le

Didier Graindorge est un chômeur havrais vivant chez sa mère dans un quartier populaire.Désireux de regagner l'estime de son fils vivant avec son ex femme en Angleterre,il décide de s'inscrire à un concours de danse disco,discipline dont il était une petite vedette régionale du temps de sa folle jeunesse.Il tente alors de reformer les Bee Kings,le groupe qu'il formait avec ses potes Neuneuil,vendeur d'électro-ménager chez Darty,et Walter,grutier en grève du Port du Havre.Pour optimiser leurs chances,il prend des cours avec France Navarre,prof de danse plus branchée classique que boule à facettes.Fabien Onteniente a semble-t-il voulu prolonger le succès de "Camping" avec ce film dont il est réalisateur,producteur et scénariste.Même acteur vedette,Franck Dubosc,et même type de raté ridicule, frimeur et touchant,mais en pire.Graindorge,dit Didier Travolta,tout un programme,c'est Patrick Chirac quand il n'est pas en vacances.Sauf que "Camping" était bien écrit et dégageait une authenticité faisant cruellement défaut ici,"Disco" se résumant à une pantalonnade hypertrophiée.Dubosc,à fond dans le projet,est aussi coscénariste ainsi que Philippe Guillard,ex rugbyman et futur réalisateur qui débutera peu après avec "Le fils à Jo".La musique est de Michel Legrand mais on ne la remarque absolument pas,contrairement aux nombreux tubes disco qui meublent agréablement le film,notamment l'insubmersible "How deep is your love" des Bee Gees.Alors Le Havre capitale du disco,vraiment?La ville de Little Bob Story est pourtant plus réputée comme étant un bastion du rock,mais admettons.Le film se vautre donc dans un amas de clichés et de blagues pas drôles,avec un prétexte bien mièvre,le gamin à reconquérir et le père à réhabiliter,un arrière-plan social manichéen opposant méchants riches et gentils pauvres,une morale usée style "à coeur vaillant rien d'impossible" ,de l'humour à la truelle et des concours ringards dans des boîtes de nuit miteuses.Et surtout on assiste au numéro déchaîné d'un Francky hors de tout contrôle.Grisé semble-t-il par le triomphe de "Camping",il croit pouvoir s'autoriser tous les débordements insanes,toutes les grimaces débiles,tous les gestes désordonnés,toutes les attitudes frimeuses,sauf que là ça ne marche plus du tout et que son numéro est si excessif qu'il suscite plus l'embarras que le rire.Et il entraîne dans sa chute d'autres comédiens qui,absolument pas dirigés par un Onteniente parti aux fraises,en rajoutent copieusement dans la surcharge éhontée à l'instar de Gérard Depardieu,Annie Cordy ou Isabelle Nanty.On peut sauver quelques moments drôles,comme la visite aux parents de France,des scènes de danse bien foutues que les acteurs ont visiblement beaucoup travaillées et certaines interprétations bien calibrées à l'exemple de celles d'Emmanuelle Béart,craquante en jolie veuve traumatisée,Samuel Le Bihan,déjà vu chez Onteniente dans "Jet Set" et "Trois zéros",toujours solide et juste,François-Xavier Demaison en snobinard méprisant,Chloé Lambert charmante en jeune femme enthousiaste et Christine Citti en épouse autoritaire.Le troisième larron des Bee Kings,Abbes Zahmani,autre acteur fétiche d'Onteniente,est en revanche bien faible et accuse souvent un temps de retard lors des scènes dansées.Pour ce qui est des petites apparitions,on peut constater qu'en 2008 Christophe Favre était encore mince tandis que Danièle Lebrun et Marie-Christine Adam étaient déjà bien tapées.Pour finir,signalons une série de caméos inutiles effectués par Danièle Gilbert,Julien Courbet,Pierre Ménès et Francis Lalanne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 69 fois
10 apprécient

Autres actions de pierrick_D_ Disco