Liquidation totale

Avis sur Discount

Avatar Patrick Braganti
Critique publiée par le

Dans la catégorie toujours plus fournie des ‘feel-good movies’, Discount prend place dans un environnement inédit en préconisant une économie solidaire et débrouillarde, initiée par un groupe d’employés menacés de voir leurs postes supprimés par l’installation de caisses automatiques dans leur supermarché. S’ensuit donc l’organisation d’un discount clandestin et alternatif achalandé par les produits récupérés et fréquenté par le bouche-à-oreille et la rumeur.

Difficile de ne pas adhérer au discours prenant la défense des sans-grades et des pauvres, des victimes du système de la rentabilité et du profit à court terme. L’entraide et l’humanisme sont ainsi les valeurs qui mènent ces nouveaux marchands dans leur entreprise utopiste bientôt confrontée à la réalité. Le premier film de Louis-Julien Petit n’a pas la main toujours légère dans l’écriture des personnages, y compris la directrice du supermarché, une célibataire musulmane que sa mère veut caser à tout prix. De même, le scénario faiblit et s’éparpille jusqu’à une résolution presque bâclée et vite expédiée. En revanche, Discount montre une belle maitrise de la mise en scène et de la direction d’acteurs dans les séquences de groupes et de mouvements : l’activité dans les deux magasins, l’officiel tenant davantage de l’entrepôt frigorifique et l’officieux d’un joyeux bordel en pleine campagne, la subtilisation des marchandises dans une émulation énergique et foutraque, fleurant l’amateurisme et la bonne volonté.

Souvent drôle et enlevé, supporté par une troupe de comédiens épatants – dont évidemment l’impeccable Corinne Masiero – Discount lorgne du côté des comédies sociales d’un Ken Loach dans cette tendresse empathique à regarder les gens modestes sans endosser la portée politique du cinéaste britannique. En dépit de ses défauts, le film remplit honnêtement sa mission de donner une vision optimiste et généreuse d’une société engagée, sans verser dans l’angélisme ni oublier les doses nécessaires d’humour et d’émotion.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 576 fois
12 apprécient

Patrick Braganti a ajouté ce film à 1 liste Discount

  • Films
    Affiche Mon amie Victoria

    Films vus en 2015

    Avec : Mon amie Victoria, Pasolini, Les Règles du Jeu, La Rançon de la Gloire,

Autres actions de Patrick Braganti Discount