Avis sur

Divergente 2 : L'Insurrection par l'homme grenouille

Avatar l'homme grenouille
Critique publiée par le

Franchement, de tous les films adaptés récemment à partir de littérature teenage, je trouve presque que « Divergente » premier du nom est le moins pire de tous... Attention ! Je ne dis pas que je le trouvais bien, mais au milieu de toutes ses absurdités et conventions à la noix de teenage movie, il y avait quelques aspects que j’avais trouvé sympa, notamment cette ambiguïté (volontaire ou non) qui était présente dans la manière de nous peindre cette société corporatiste. (Et puis, avouons-le, la petite Shailene Woodley se laisse quand-même bien regarder aussi). Pourtant, en voyant ce deuxième opus, je peux vous dire que le peu de clémence que j’avais à l’égard de cet univers s’est totalement envolé. A dire vrai, ce n’est pas l’univers qui me dérange le plus dans ce « Divergente 2 », c’est l’intrigue. Franchement, elle n’a aucun sens ni aucune logique.

Voilà qu’au début du film on nous explique qu’un Allspark permet de localiser tous les divergents (Ah bon ? Komenkçamarche ? Et pourquoi j’en ai jamais entendu parler dans le 1 ? Et pourquoi c’était le chef des Audacieux qui l’avait ? Enfin… Passons…), que pour le faire marcher, il faut un divergent, qu’on décrète donc d’arrêter plein de divergents pour savoir lequel fonctionne avec (…donc si on arrête des divergents, c’est qu’on sait déjà les localiser, non ? C’est quoi l’intérêt du Allspark alors ? Je ne comprends plus…) Du coup, Tris qui était partie (on ne sait pas pourquoi d’ailleurs) estime qu’elle doit revenir combattre (et on a du mal à comprendre son plan d’ailleurs, tant sa capture est téléphonée depuis le départ). Elle se fait capturer (oh surprise !), elle teste l’Allspark, elle meurt (ah ?), mais survit malgré tout (pardon ?), tout ça pour retourner tester le Allspark (mais pourquoi ?), ce qui lui permettra de débloquer une révélation super-importante sur l’avenir de leur société (…tellement importante qu’on l’avait caché dans un cube déverrouillable que par un divergent… pratique.) D’ailleurs, cette révélation consiste à dire qu’en fait, depuis le départ, l’idéal aurait été de faire une société de divergents, mais que bon non, en fait ils ne l’ont pas fait… (Hein ?) Et donc du coup tout le monde rend les armes et tout cela finit dans la bonne humeur... Désolé pour ceux qui kiffent, mais ce scénario n’a juste AUCUN sens !

L’intrigue s’emmêle les pinceaux dans son propre univers. Rien n’est crédible. Aucune parole n’est sensée. Tout le monde suit le fil tortueux du scénario qui aligne les perles et les clichés sans aucun scrupule. Personnellement, je trouve ça plus que lamentable. A croire que dans le monde des teenage movies, personne n’avait encore compris qu’un teenage movie ne devait pas nécessairement être écrit par un adolescent ! A un tel niveau, c’est tout simplement grotesque. Personnellement, je ne sais ce qu’ils mettront dans « Divergente 3 », mais ce sera sans moi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 189 fois
1 apprécie

Autres actions de l'homme grenouille Divergente 2 : L'Insurrection