Tris Tesse

Avis sur Divergente 2 : L'Insurrection

Avatar Yayap
Critique publiée par le

Après avoir ri et pleuré devant Divergent premier du nom, j'osais espérer que la suite soit au niveau.

Soyons clair : Insurgent est encore plus débile que son prédécesseur. Oui, je ne pensais pas ça possible non plus mais ils ont vraiment fait très fort. On se tape une intrigue complètement vide avec une boîte magique que seule l'héroïne peut ouvrir comme par hasard, tout en pompant grassement Hunger Games avec ce côté révolte pour les nuls. Et dire que je trouvais déjà cet aspect de HG complètement risible, ici c'est 100 fois pire, ils n'essaient même pas, ça s'appelle "Insurgent", il y a une révolte mais on n'en a juste rien à foutre, comment, pourquoi, rien n'est ne serait-ce qu'esquissé. L'univers n'a toujours pas le moindre sens, ici il y a encore plus d'idioties comme le sérum de vérité, les implants de contrôle, l'appareil pour mesurer à quel point quelqu'un est divergent (plus rien ne m'étonne) toutes sortes de choses qui prouvent que l'ensemble n'a pas été pensé plus de cinq secondes. Je ne parle pas de la fin avec un twist bien facile (ON VOUS A MENTI TOUT LE LONG) qui rajoute une bonne couche d'idiotie à un ensemble déjà bien salé.

L'accent est mis sur l'héroïne qui est bien évidemment devenue plus badass (lol) que dans le premier, elle se coupe les cheveux (cette symbolique !), elle n'hésite pas à dire qu'elle veut tuer la méchante, mais en même temps quand il faut vraiment tuer elle chiale parce que ça reste une fragile au fond, elle se sent bien entendu coupable pour ce qui est arrivé à papa et maman... Les émois d'une jeune héroïne, tout cela est bien entendu passionnant, d'autant plus que l'actrice a toujours le charisme d'une huître tiède, inexpressive tout le long du truc sauf durant les moments de chialage où elle surjoue bien comme il faut ! A côté on a son mâle au nom débile, guère plus expressif, dans une amourette qui n'a rien à envier à Twilight. Tous les personnages sont cons et/ou ont des motivations à côté de la plaque. Du genre le type de Whiplash, le parfait connard qui est un connard pour le plaisir d'être un connard mais dont on se doute qu'il aura sa rédemption inexplicable. Ou encore le frère, encore une fois ses choix ne font juste aucun sens, c'est simplement une couille molle. Kate Winslet se ridiculise toujours autant mais c'est surtout Naomi Watts qui me choque ici. Une actrice que j'adore, capable d'avoir un tel charme, une telle intensité, réduite à un rôle complètement pourri, sous-développé, qu'elle interprète sans la moindre conviction, tristesse, tristesse...

Une grosse section du film est l'occasion de séquences à la Matrix (parce que ça ne suffisait pas de pomper Hunger Games m'voyez) tro d4rk et ciel je ne pensais pas qu'on pouvait encore faire un truc en CGI aussi laid en 2015 avec un budget hollywoodien, ce film n'a pas fini de me surprendre ! L'ensemble n'est bien entendu jamais pensé en terme de réalisation, on a certes déjà vu plus moche mais il n'y a juste rien à en retenir et surtout c'est pas ça qui va sauver le film de son statut d'étron de premier choix.

J'ai pour le coup bien hâte de voir la suite, évidemment ce sera fait en deux films avec un premier qui ne servira à rien et un second qui sera sans doute une espèce de gros climax de deux heures mou et chiant. Impatience !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 547 fois
6 apprécient

Yayap a ajouté ce film à 1 liste Divergente 2 : L'Insurrection

Autres actions de Yayap Divergente 2 : L'Insurrection