Arnaque, frime et beauté chic

Avis sur Diversion

Avatar Behind_the_Mask
Critique publiée par le

Diversion est un film qui porte bien son nom, mais pas pour la meilleure des raisons. Pourtant, tout avait bien commencé avec son premier tiers sous forme de film d'arnaque alerte et enlevé qui frime et qui en jette avec ses couleurs de Nouvelle Orléans de carte postale et surtout, son duo d'escrocs que l'on ne peut qu'aimer. Will Smith fait du Will Smith et assure dans son rôle de figure bankable. C'est cependant Margot Robbie qui emporte le morceau grâce à sa beauté solaire et ses yeux de biche. Mais plus le métrage avance, plus on se rend compte que quelque chose ne va pas. Surtout quand ce qui est censé être un climax se montre dès la fin du premier tiers du film.

La suite du métrage confirme cette sensation dans le sens où ce film d'arnaque que l'on était prêt à aimer se dérobe brusquement pour laisser place à une romance demi-molle qui voit Smith essayer de recoller les morceaux avec celle qu'il a formé. Même si on le comprend au vu du charme chic de Margot, ces jeux de jalousie et de tentative de reconquête nous laissent indifférents, tout comme les enjeux relatifs à la seconde entourloupe montée cette fois dans le monde du sport auto. Et ce n'est malheureusement pas le final au twist rance que l'on voit arriver à dix kilomètres avec ses bruits de sabots et son odeur de marée qui viendra sauver la mise.

Diversion vous allèche littéralement en étalant de belles promesses de film d'escrocs à la cool pour en même temps vous faire les poches et vous refiler une bluette assez terne malgré ses têtes d'affiches attirantes. Tant et si bien qu'à la sortie de la projection, le spectateur pourra ressentir un sentiment analogue à celui que l'on éprouve quand on se rend compte qu'on vient de se faire tirer son portefeuille.

Le joyau brillant de mille feux qu'on vous a mis sous le nez se révélant n'être, au final qu'un bijou en toc à l'éclat terne, Diversion déçoit en ne donnant jamais au spectateur ce qu'il est venu chercher. Malgré sa première partie accrocheuse, malgré Margot (Oui, je suis amoureux...), le film s'avère être loin du compte et ne marquera pas les esprits.

Allez, un point de plus pour les beaux yeux de ma Belle. Je suis faible...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2239 fois
30 apprécient · 1 n'apprécie pas

Behind_the_Mask a ajouté ce film à 2 listes Diversion

Autres actions de Behind_the_Mask Diversion