Django Unchained, ça file un mauvais coton

Avis sur Django Unchained

Avatar Cico
Critique publiée par le

Je tiens à préciser qu'en tant que grand admirateur de Quentin Tarantino/Tarantin Valentino, la critique que je me permets de publier et que vous lisez (peut-être) en ce moment a été écrite du point de vue d'un fan inconditionnel et non d'un néophyte. Par conséquent, j'annonce que si, pour ma part, Django Unchained n'est pas un mauvais film, ça n'est pas non plus un très bon Tarantino. Procédons par étapes !

Un scénar plutôt original mais qui casse pas non plus des briques du mur de Berlin (comparé aux scénars des films précédents j'entends, le thème de la vengeance était mieux illustré dans Kill Bill par exemple). Des rebondissements sympathiques mais trop souvent prévisibles malheureusement, Quentin nous sert même parfois du réchauffé d'Inglourious Basterds avec le coup du mélange des langues (c'est pas que c'est bête, c'est que c'est déjà vu !). Des blagues parfois un peu bon enfant, ça manque de subtilité, ceci dit certaines scènes sont véritablement hilarantes (problème des cagoules, je n'en dirai pas plus) et d'autres au contraire développent une tension presque palpable.

La musique est bonne (bonne ! bonne ! du Morricone en veux-tu en voilà) mais parfois mal placée, mal utilisée, je veux dire que là où dans ses autres films le réalisateur arrivait à me faire passer d'un morceau à un autre sans que je m'en aperçoive... ben là c'est plutôt tout le contraire, mais ça c'est que mon avis.

Les acteurs :
-Jamie Foxx, une fois qu'on a compris que son rôle était celui d'un ex-esclave (un exclave quoi) partagé entre son besoin d'être grande gueule et son devoir de la mettre en veilleuse il en reste plus grand chose. D'autant plus qu'il se fait souvent voler la parole et donc la vedette par...
-...Christoph Waltz. Alors celui-là bien sûr on est content de le retrouver mais il nous sert le même jeu que dans Inglourious ! On retrouve sans surprise le gentleman nazi qui s'exprime impeccablement bien sauf que là c'est un gentleman chasseur de primes, pourquoi pas mais y'a plus de surprise du coup.
-Un autre point sur lequel j'ai été très déçu c'est sur l'asence d'une femme fatale ! Où qu'elle est ??? Exit Uma Thurman et son katana, adios Bridget von Hammersmark et son talent d'agent-double, place à Kerry Washington qui incarne la pauvre demoiselle en détresse dont je n'ai pas retenu UNE SEULE réplique (faut dire qu'elle en a pas des masses). Sans déc on nous l'amène sur le plateau du Grand Journal, on nous la présente limite comme un personnage à part entière et au final elle sert juste de carotte qui fait avancer l'âne ! Encore une fois pourquoi pas mais venant de Tarantino qui avait pour habitude de mettre les femmes en valeur ça choque ! Il est vrai que le contexte de l'esclavage n'aide pas à mettre une demoiselle d'origine africaine sur un piédestal néanmoins ça choque ! Passer de Jackie Brown, véritable hommage envers la blaxploitation, à ça je suis désolé mais ça choque !
-Enfin passons pour aller vers du positif c'est à dire le duo bien sympatoche DiCaprio/Samuel L. Jackson ! Le premier incarne un esclavagiste sadique et le second l'âme damnée de ce dernier. Les répliques fusent, le ton monte, redescend puis remonte à nouveau tel un grand 8, sensations garanties !

Allez encore un peu de positif tout de même : les décors et les paysages sont superbissimes et je vous rassure il y a toujours autant d'hémoglobine éparpillée sur les murs (littéralement).

Vous l'aurez compris, DE MON POINT DE VUE Django est un bon divertissement qui reste toujours bien au dessus de toutes ces bouses blockbusteriennes mais certainement pas le meilleur ni l'un des meilleurs films de Tarantino. Peut-être ce cher Quentin a-t-il voulu toucher un public plus large en enlevant certains des ingrédients clés qui faisaient toute la saveur de sa recette, attention à l'effet fast-food tout de même ! ("comment il se la pète avec ses métaphores l'autre !") J'espère ne pas avoir dégoûté les fans, ni découragé les autres, je vous conseille d'aller le voir pour vous faire votre propre opinion, ainsi vous pourrez me dire sur quels points vous me rejoignez et sur quels autres vous n'êtes pas d'accord avec votre serviteur.

Cordialement, Cico (Cicordialement quoi)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 457 fois
2 apprécient

Autres actions de Cico Django Unchained