👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Encore un échec sur une idée à succès

Voilà une comédie légère qui aurait pu être intéressante et réussie. Mais trop de défauts pour que ça prenne, un mal français.
D'abord quand on veut faire un film qui implique le milieu médical on se renseigne voire on se fait conseiller (ah oui, pas le temps on a autre chose à faire, voir en fin de critique).
Trop de maladresses médicales mais aussi juridiques : un médecin ne peut pas refuser de soigner une personne même s'il s'agit d'un membre de sa famille (serment d'Hippocrate) et ne laisserai pas usurper son identité. Mais comme dirait Bigard, admettons.
Encore une fois les forces de l’ordre n'apparaissent que pour être méprisées et faire passer les agents pour des abrutis, il en va de même des Catholiques : vieux, malades, entourés de la crèche jusque dans leur chambre (bouh quelle horreur, vas-y mets en une filmée en gros plan; oh oh oh c'est trop marrant) ou un crucicfix volontairement énorme au cas où le spectateur n'aurait pas compris.
Les publicités omniprésentes qui puent le langage de bobo parigot : on ne fait du vélo, mais du vélib, on ne rejoint pas ses amis on prend un Uber, on commande une choucroute le soir de Noël et les restaurateurs ont tous ça sous la main c'est le comble du raffinement etc...
Les faux raccords : on passe dans des rues qui ne collent pas, c'est le soir de Noël mais les champs Élysées ne sont pas décorés et on voit même un cerisier en fleurs...
Les dialogues : peut-on supprimer les "merde, fait chier, putain, bordel" totalement inutiles et qui ne font pas briller la langue de Molière ?
La voix omniprésente de Chantal Lauby en devient pénible, Rigot joue comme toutes les actrices bobos parigotes, à croire qu'elles sortent des mêmes écoles, seuls les rôles secondaires tirent un peu leur épingle du jeu.
Seule chose vraie dans ce film : les patient consultent facilement et bien souvent pour de la bobologie, cela le film le montre bien.
Les réalisateurs français passent leur temps à courir après les subventions plutôt que de travailler leurs scenari et c'est bien dommage.
Il va falloir revoir ce système qui nous pompe le porte monnaie dans le but de faire tourner les copains.

Xot66
4
Écrit par

il y a 16 jours

5 j'aime

1 commentaire

Docteur ?
Baron_Samedi
8
Docteur ?

Critique de Docteur ? par Baron Samedi

Docteur ? : Serge est un médecin border-line, que l'Ordre des Médecins surveille. Le soir de Noël il est seul de garde, et doit effectuer plusieurs domiciles. Malek est livreur Uber et travaille...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

Docteur ?
Alexandre_Masson1
7
Docteur ?

Une bonne comédie pour Noël

Le soir de Noël, Serge (Michel Blanc) est le seul SOS-Médecin de garde à Paris. Mais suite à un accident et une mauvaise piqure qui vont l’empêcher de marcher pendant le reste de la nuit, il va être...

Lire la critique

il y a 2 ans

5 j'aime

2

Docteur ?
JanosValuska
5
Docteur ?

Serment d’Hippocrate en carton.

Le soir de Noël, Serge est contraint de travailler comme seul médecin de garde de Paris à SOS Médecins, à cause de ses multiples libertés prises avec sa profession et d’une menace de radiation qui...

Lire la critique

il y a 1 an

5 j'aime

Knock
Xot66
1
Knock

Une insulte à l'œuvre de Jules Romains

On le savait mais là c'est confirmé : La France a les acteurs et les réalisateurs qu'elle mérite, à savoir des artistes qui n'en n'ont que le nom, incultes et politisés de préférence et qui...

Lire la critique

il y a 4 mois

5 j'aime

5

Docteur ?
Xot66
4
Docteur ?

Encore un échec sur une idée à succès

Voilà une comédie légère qui aurait pu être intéressante et réussie. Mais trop de défauts pour que ça prenne, un mal français. D'abord quand on veut faire un film qui implique le milieu médical on se...

Lire la critique

il y a 16 jours

5 j'aime

1

Le Dernier Pub avant la fin du monde
Xot66
7

La fin du monde selon Romero ?

"La nuit des morts vivants" a décidément inspiré bien du monde. Voilà désormais que les morts vivants transforment les humains en êtres parfaits, tout l'inverse de notre personnage principal et, en...

Lire la critique

il y a 8 mois

3 j'aime

4