Affiche Docteur Folamour

Critiques de Docteur Folamour

Film de (1964)

Welcome to the doomsday machine

Le cinéma comme reflet des angoisses de l’actualité trouve, en ce qui concerne la guerre froide, deux références sorties à quelques mois d’intervalle : Fail Safe et Dr Strangelove. Quand le premier restitue avec brio la terreur d’une apocalypse nucléaire, le second en dénonce l’absurdité par la satire mais avec une portée tout aussi ravageuse. Il est saisissant de constater à quel point les... Lire la critique de Docteur Folamour

111 13
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Le cous(s)in Pete(u)r.

Docteur Folamour (prononcez Strangelove en VO) est mon Kubrick favori. Pas celui devant lequel j'ai ressenti le plus d'émotions ou même d'admiration plastique, mais certainement celui qui m'a le plus fasciné (au même niveau que 2001) tant la forme et le fond sont d'une intelligence et d'une profondeur rare. Peu mentionné au côté de mastodontes tels que 2001, Shining ou Orange Mécanique, il... Lire la critique de Docteur Folamour

113 25
Avatar Wahrgh
10
Wahrgh ·

Apocalypse burlesque

La filmographie de Stanley Kubrick a ceci de particulier c'est que sans être très longue, elle est l'une des plus variées du cinéma américain. En quelques films seulement le bonhomme a su aborder tous les genres ou presque. Quand il réalise Docteur Folamour, il a déjà dix ans de carrière et son nom n'est plus celui d'un inconnu et il a su s'affranchir du poids des... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

57 3
Avatar Rawi
9
Rawi ·

House of fools.

Revenu visiblement entier de l'univers sulfureux de Vladimir Nabokov, Stanley Kubrick adapte le roman "Red Alert" de Peter George, donnant lieu à une des satires les plus célèbres et mordantes du septième art. Reflet déformé et goguenard du "Point limite" de Sydney Lumet tourné à la même époque, "Docteur Folamour" permet à Kubrick de montrer qu'il a un sacré sens de l'humour, et de livrer sa... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

42
Avatar Gand-Alf
9
Gand-Alf ·

Un des meilleurs remèdes contre l'un des pires maux !

J'ai toujours pensé qu'on pouvait rire de tout à condition de bien le faire, c'est un exercice extrêmement délicat de prendre un thème lourd ou controversé et de le tourner en dérision pour mieux l'appréhender et alors quand la mayonnaise prend, c'est le jackpot assuré. L'un des exemples plus flagrants, c'est probablement ma découverte jour, ce fameux Dr Strangelove que nous proposait Kubrick en... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

42 6
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·

Film en noir et blanc sur l'alerte rouge, dont l'humour très noir fait rire jaune.

Moi qui pensais voir une œuvre un peu datée, j'ai pris une bonne claque car le film a gardé toute sa force, aussi bien comique que dramatique. La forme est impeccable, les acteurs excellents (je ne m'attarderai pas sur la triple prestation de Peter Sellers), les dialogues merveilleux, et le suspens est superbement géré. Mais surtout, le choix de traiter le sujet du conflit nucléaire sur le ton... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

30 6
Avatar Citizen-Ced
8
Citizen-Ced ·

We'll meet again

Au début des années 60, un général américain fou et paranoïaque s'enferme dans une base aérienne et lance des bombardiers nucléaires contre l'Union soviétique. Le monde se retrouve joyeusement au bord de l'anéantissement. Deux ans après la crise missiles de Cuba qui a bien failli dégénérer, Stanley Kubrick nous dresse la plus mordante des satires sur la Guerre froide. Peter Sellers y... Lire l'avis à propos de Docteur Folamour

20 2
Avatar Jackal
9
Jackal ·

L'impuissance, ça peut être mal vécu

Adaptation très libre du roman "Red Alert" comme c'est devenu la coutume dans les films de Kubrick, Dr Folamour aborde le sujet tabou de la Guerre nucléaire et de la stupidité des dirigeants politiques en 1964, dans un contexte de Guerre Froide. Le point de vue n'est ni américain, ni communiste, Stanley Kubrick nous offre une œuvre satirique à l'humour noir très réussie. Avant de commencer à... Lire la critique de Docteur Folamour

15
Avatar Carlit0
8
Carlit0 ·

Le péril atomique tourné en dérision

L'idée de ce film est venue à Kubrick après qu'il ait entendu le président Kennedy dire que la guerre atomique, que l'on déclenche uniquement en pressant sur un bouton, a mille fois plus de chance d'avoir lieu à la suite d'une erreur ou d'un geste de folie, que de se déclarer sur l'ordre effectif d'une autorité politique ou militaire. D'autres films ont montré ce danger, notamment Aux... Lire la critique de Docteur Folamour

38 8
Avatar Ugly
8
Ugly ·

Peace is our profession

Le sous-titre de ce film est vraiment très drôle : How I learned to stop worrying and love the Bomb. J'aime beaucoup cette expression : the Bomb. Kubrick nous donne tout au long du film une expression du comte à rebours. Sur un film qui dure une heure et demi, on est presque réaliste tant au niveau du timing de la diégèse que de la réalité : les B-52 avaient à peu près deux heures pour atteindre... Lire la critique de Docteur Folamour

24 5
Avatar Alexandre G
8
Alexandre G ·