👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Harry Potter a pris un sacré coup de vieux. En même temps il a passé les cinq dernières années enfermé dans un cirque, où ses geôliers l'ont rendu bossu et moche. À moins qu'il ne l'ait toujours été sur grand écran, je ne me souvient plus. Bref. Un jour le Professeur Xavier passe par là peinard, et décide de l'embringuer dans son école pour jeunes gens à forts potentiels.
Harry, qui a vachement étudié la médecine avec le professeur McGonagall, décide de faire son mémoire de fin d'études sur les cadavres simiesques, pour faire un clin d'oeil à son film préféré, la planète des singes. Il tire parti de cet exam pour faire des expériences dégueulasses avec son poto/fréro/mentor qui en profite pour très très mal l'habiller : des cravates bleues, des costumes bouffis, bref, on se croirait chez Guess industry.

Petit à petit le prof Xavier devient fou à force d'essayer de copier le jeu d'acteur (et les droooogues) de Robert Downey Jr, et il se met en tête de ramener à la vie des hommes morts (bourré le mec, hein). Il continue, même après que son père lui ai mis une vilaine gifle et que Harry soit parti se dépuceler avec la première meuf qui passait par là : une aveugle, assurément, au vu de sa coupe de cheveux.

S'en suit une enquête criminelle sans queue ni tête dans laquelle les policiers sont complètement largués par cette histoire de morts qui se relèvent (un peu comme nous), mais de toute façon c'est pas important, comme dit Harry : "t'as lu le livre, hein ?". Moriarty passe par là, se fait couper la main droite, puis disparaît après deux trois discussions théologiques qui auraient pu être le centre névralgique du film. Mais on est pas chez Fucking Terrence Malick putain, nous on a 50 millions de budget faut que çà pète dans tous les sens ! Quoi ? que 50 millions ??? Ah, bon ben on fait un méchant moche alors qui bouge pas et qui fait une tête de chat en colère avec des fonds verts partout pour le moulin. De toute façon on a mis le paquet sur James Mc Avoy et l'autre tapette là, çà va passer.

Bref, la Pop-culturisation des Classiques : À quand un remake de Madame Bovary avec Nicky Minaj ?

Jb_tolsa
3
Écrit par

il y a 6 ans

12 j'aime

4 commentaires

Docteur Frankenstein
B_Jérémy
6

Quoi de neuf, docteur ?

J'aime mieux une belle chimère qui fait mépriser le repos et la vie, une illustre folie qui fait tenter de grandes choses qu'une réalité stérile, une prétendue sagesse qui jette et retient l'homme...

Lire la critique

il y a 2 ans

25 j'aime

16

Docteur Frankenstein
Ugly
7

Victor, mon maître et mon ami

Cette production se livre à un dépoussiérage d'une oeuvre mythique tout en gardant les éléments principaux (labo rempli de machines, foudre, créature, vieux château etc...), en virant l'image de...

Lire la critique

il y a 4 ans

17 j'aime

11

Docteur Frankenstein
Jb_tolsa
3

La Pop-culturisation des Classiques

Harry Potter a pris un sacré coup de vieux. En même temps il a passé les cinq dernières années enfermé dans un cirque, où ses geôliers l'ont rendu bossu et moche. À moins qu'il ne l'ait toujours été...

Lire la critique

il y a 6 ans

12 j'aime

4

Marvel's The Punisher
Jb_tolsa
8

Kill them all !!!

Après plusieurs coopérations entre Marvel et Netflix, on sentait la machine se ripper; en tant que spectateur, je ne retrouvais jamais la saveur des bastons chorégraphiées du diable de Hells Kitchen...

Lire la critique

il y a 4 ans

30 j'aime

La Folle Histoire de Max & Léon
Jb_tolsa
8

Very Bad Jones

Le temps a passé depuis la grande époque des Very Bad Blagues, et notre duo a grandi. Preuve de l'ampleur qu'ont pris ces deux compères dans le paysage humoristique français, leur ascension...

Lire la critique

il y a 5 ans

23 j'aime

7

Star Wars: Battlefront
Jb_tolsa
2

Another way to take nerd's money

Battlefront 2 est sorti en 2005, il y a 10 ans. Et si j'ai usé ma vieille PSP jusqu'à la moëlle dessus sur des parties effrénées, vous ne pouvez imaginer mon enthousiasme quand j'ai appris le...

Lire la critique

il y a 6 ans

18 j'aime

46