Avis sur

Dodes'kaden par Reymisteriod2

Avatar Reymisteriod2
Critique publiée par le

Un Kurosawa de toute beauté. C’est un véritable tableau peignant de nombreux personnages, tous très intéressant. C’est un film sur la condition humaine, les différents caractères de l’homme, il y a tellement de personnages dans ce film, traitant toutes sortes de choses, de la folie à l’alcoolisme en passant par la monotonie ou le suicide... Mais c’est surtout un film sur le rêve, l&imaginaire, et ses "vertus"... Tout d’abord, on a ce premier personnage, celui vivant chez sa mère et qui s’invente une vie, un travail en mimant toutes ses activités dans le vide... Et Kurosawa ajoute de la poésie derrière tout ça en ajoutant les bruits à toutes les actions que fait le personnage, ça rend ces scènes très belles, très poétiques. Il y a quelque chose de beau quelque part de voir tout ce que ce personnage s’invente, il n’a pas l’air malheureux du tout, au contraire, comme si cet imaginaire lui permettait d&avoir quelques moments de bonheur, ce qui fait qu’on ne le prend pas en pitié, j’aime beaucoup.

Puis il y a ce père et son fils, ces pauvres personnes vivant dans la misère... Et encore une fois, c’est beau de voir ce Père essayer d’oublier à travers le rêve, en s’imaginant la maison qu’il voudrait pour lui et son fils... Il y a une certaine douceur qui se dégage malgré le malheur qu’il vive, et c’est en cela que ce film est d&une grande poésie. La mort du petit est vachement triste, assez brutal. La scène où son père imagine la piscine qu’il aurait voulu pour son fils, lorsqu’il l’enterre, est d’une grande beauté, j’ai adoré!

J’aime beaucoup ce que dit le médecin à l’homme désirant se suicider, que sa mort entraînerait la mort de ses enfants déjà décédés, car ils vivent encore à travers ses rêves, et qu’en mourant tout cela partirait avec. C’est ce qui dissuadera d’ailleurs l’homme de mettre fin à ses jours. Là encore, Kurosawa fait quelque part l’éloge du rêve, permettant l’évasion, permettant de ne pas voir le noir partout. En fait ce film est un véritable hymne au rêve, qui n’est pas forcément montré que dans un bon jour d’ailleurs... L’alcoolisme dont souffrent plusieurs personnes peut également symboliser une forme de rêve, cela permet l’évasion de la piètre monotonie dans laquelle sont plongés ces deux travailleurs, qui échangent de femmes tous les soirs Chaque matin est le même pour eux, ont les voit toujours faire la même chose, ce qui est certainement la cause de leur alcoolisme.

Une autre scène qui est très poétique et très belle est celle où le gosse demande à son "père" s’il est vraiment son père et que celui-ci demande à ses enfants ce qu’ils en pensent... Je sais pas, cette scène m’a fait beaucoup d&effet.

Les acteurs sont tous très bons, très justes, très bien dirigé par Kurosawa... La palme au père SDF, belle prestation. Côté mise en scène c’est pareil, c’est beau, efficace, s’inscrit bien dans la dimension poétique du film, notamment la façon dont est représenté le soleil dans certaine scène, on se croirait tout droit sorti d&un film d’animation. La mise en scène sert bien le fond ici, elle est réfléchie en plus d&être belle.

Très beau film, sur le rêve en général, le plus poétique de Kurosawa, et sans aucun doute l’un de ses meilleurs, même si Dersou Ouzala m’avait encore plus touché.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 193 fois
1 apprécie

Autres actions de Reymisteriod2 Dodes'kaden