Mutisme, coucheries et rêves déchus

Avis sur Dodes'kaden

Avatar MemoryCard64
Critique publiée par le

Je n'avais pas encore vu de mélodrame réalisé par Kurosawa. C'est un genre qui ne m'inspire pas beaucoup, mais je me doutais qu'avec son talent le cinéaste pouvait créer quelque chose de grand. Et, comme avec Yojimbo, j'ai été surpris dès les premières minutes. Surpris de voir un jeune garçon fou mimer l'entretien puis le départ d'une locomotive avec autant de sincérité. Il se passe quelque chose dans cette scène, et quand l'engin "démarre", une musique guillerette l'accompagne, avec une grande énergie positive.

Cependant, cette ouverture n'est pas représentative de l'ensemble du film. Dodes'kaden raconte la vie de plusieurs habitants d'un bidonville, en faisant des allées et venues entre les maisons. De ce fait, l’œuvre oscille entre des moments joyeux et d'autres beaucoup plus dramatiques, mais ces deux aspects sont montrés avec la même intensité. Par exemple la scène où la femme de l'homme muet pleure est d'une violence inouïe, tout comme la manière de représenter la maladie de l'un des personnages, qui apparaît immonde, viscérale et inhumaine.

Pourtant, le film ne s'enferme pas dans un larmoyant horripilant (un défaut dont les mélodrames ont bien souvent du mal à se défaire) puisqu'il change de registre brusquement. Cette alternance se fait sans lourdeur, avec beaucoup de facilité, mais elle génère parfois de la frustration chez le spectateur, qui aimerait avoir la suite des événements immédiatement ou qui, au contraire, préfèrerait qu'un segment soit amputé d'une ou deux séquences. Toutefois, ce ressenti n'a pas grand impact sur l'appréciation générale de l’œuvre puisque Kurosawa montre une fois de plus sa capacité à rythmer son histoire, et donc de faire un mélodrame de 2h20 captivant de bout en bout.

Dodes'kaden s'inscrit donc dans la lignée des grands mélodrames tout s’offrant quelques libertés, notamment par un jeu de couleurs varié et audacieux. Une nouvelle réussite pour Kurosawa, qui ne méritait pas du tout un échec commercial.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 174 fois
2 apprécient

Autres actions de MemoryCard64 Dodes'kaden