"Joris. Je suis ta mère ..."

Avis sur Dofus - Livre 1 : Julith

Avatar Real Cosmic M
Critique publiée par le

Dofus ! Pour ceux qui ne savent pas, il s'agit d'un MMORPG bien de chez nous qui pour résumer est une version kawai et choupi de World of Warcraft (en gros, inutile de dire que je suis dans l'erreur). Je n'ai jamais joué au jeu Dofus, mais j'ai joué à son spin - off Wakfu (il faudrait que je le critique un jour). C'est un jeu plutôt fun et facile à jouer mais bon il était clair que je n'étais pas le public visé (cela dit j'aime autant mes persos féminins Sadidas & Ecaflips ainsi que mon perso masculin Xelor). Suite au succès, ils ont décidé de faire une série Wakfu ... que je n'ai pas accroché (celui-là aussi il faut que je le critique). Mais là c'est juste que je n'ai jamais été un gros fan de sell-shedding. Il y a aussi la série Dofus au pays de Kerubim centré sur le personnage de Kerumbim, le même que le film que je n'ai pas suivi. Dofus - Livre 1 : Julith est le premier long métrage et adaptation au cinéma du jeu et de la série Dofus. Je le qualifierais...d'animé pas aussi parfait que prévu mais de meilleur films tiré d'une licence de jeu depuis Silent Hill (voir même depuis Final Fantasy : The Spirit Within. Et un tacle pour les fanboys qui pleurent que leur licence n'est plus aussi bonne depuis le FFX !)

Une réalisation mieux réussi que le Garçon & la Bête...malgré un design un peu douteux

Je sais que je vais me faire incendier à cause de ce blasphème. Comment ai-je osé blasphémer contre le grand Mamoru Osoda ? Ben oui les faits sont là. L'animation est tout aussi classe et fluide. Tout est aussi énergique que le design du Garçon et la Bête et sans accros (là où ce dernier film tâtonnait justement). Et ça c'est classe. La réalisation est dynamique et énergique. En revanche, là où c'est discutable, c'est le design des personnages. Les héros ça va honnêtement tout comme les antagoniste. Le reste par contre surtout les personnages adultes, ouais... Faire un animé mature et adulte, je veux bien, il n'y a pas de soucis. Mais mettre certains personnes adultes aussi ...euh comment dire... avec des personnages féminins ayant de grands décolletés (genre gros seins et mini - jupes .... si si et je ne parle pas de 2 ou 3 mais de l'ensemble !)...moi ça ne me dérange pas personnellement, mais pour le public visé surtout avec Dofus....ouais, vous vous êtes lâchés les gars. Surtout que ça ne va pas avec l'aspect kawai du héro. Bref, le film a une esthétique un peu entre 2 qui ne va pas. Tout l'inverse de la série Wakfu qui était plus soft de ce coté-là. Il n'y a guère que les mages féminins qui sont habillés comme des mages. Quant au personnages, ouais ça peut aller.

Star Wars au pays de Dofus

Quant on introduit un univers que personne ne connaît, le mieux est de voir quel genre de personnages on aura. Et là je me pose quelques questions.

On a Joris qui est en gros Yugo bref, le Luke Skywalker. Bref un ...quoi exactement ? Ce n'est pas précisé. Mais il est un enfant qui abrite en lui une force mystérieuse et est très rapide, orphelin et protéger par Papychat, fan de Khan et de boufbowl qui va se lancer dans une aventure pour vaincre Julith, du moins officiellement.

Le Papychat en question alias Kerubim est un viel Ecaflip qui a combattu Julith des années auparavant et qui protège Joris ainsi que sa meilleur amie Lilotte. C'est un Ecaflip vraiment badass (avec une transformation à la Saint Seiya !!!) et qui est prêt à protéger Joris comme son petit-fils.

Et qui meurt face à Julith...je vous l'avais dit...Star Wars !

Bakara est une apprentie Huppermage alliée qui est en apparence amicale mais qui cache une souffrance et de la rancoeur. Elle est très compétente et un peu lassée par les avances de Khan et fera face à ses propres démons.

Khan est le comic relief dans ce qu'il y a de plus classique avec l'apparence d'un Iop (un peu comme Tristepin mais en différent). Chiant, vantard, qui est utile quand il le faut vous avez saisi

Atcham est le frère de Kerubim, jaloux de lui (où plutôt du fait qu'il soit poilu). Allié de Julith il va changer de camp grâce à la gentillesse de Joris. Il est quand même classe.

Et enfin Julith qui est pour moi le meilleur personnage du film. C'est la moins manichéenne et la plus complexe. Elle veut retrouver le Dofus ivoire dans le but d'assouvir un dessein pas si mauvais que ça. C'est une sorcière qui a beaucoup souffert par le passer et qui est assouvi par un désir d'amour et de vengeance. C'est un peu une vraie Vader au féminin.

Sinon, il y a d'autres personnages comme le perso métrosexuel bleu et qui veut se venger de Khan. Mais bon.

Le Dofus au mille visage

L'histoire est dans le classique du héro au mille visage. A savoir un enfant qui est le fils de grandes instances supérieurs (je ne vous spoilerai pas lesquels) qui doit rechercher le Dofus Ivoire afin de sauver le monde de Julith et du Dofus Ébène. Cela dit, malgré le classicisme apparent de la première partie, la deuxième partie est plus riche en rebondissement et est plus intéressante. Le message ici est limpide, ne pas se fier aux apparences et encore moins aux préjugés mais aussi d'affronter les conséquences de nos actes. Le 3e acte, même s'il est précipité, est riche en message et en enseignement.

On remarque dans le dernier plan, au moment où Julith essaye de faire revivre Bacarah en un regard elle comprend que le faire revivre au prix de vie innocente n'était pas la solution et elle se repent à la dernière seconde pour mettre au contact les 2 Dofus.

Bien que la fin ressemble un peu trop au repentir de Vader dans le retour de Jedi, la manière est très différente et rehausse le niveau de l'histoire qui en avait bien besoin. Bref, malgré les 2 tons qui s'entrechoquent, l'aspect général est suffisamment classe et prenant et avec pas mal de références classes.

Et aussi un damier à la nouvelle aventures d'Aladin mieux amener dans ce film !

Un Film qui appelle à une suite

Bref, malgré un aspect assez inaccessible, ce film est sympathique et on s'amusera à noter les références. Il est dommage qu'avec un univers dont ils avaient le plein contrôle, il se contente d'une histoire certe bien écrite et avec de bons rebondissements mais déjà vu. Cela dit, les auteurs feront une suite si le film passe le cap des 900 000 entrées. Qu'est-ce qu'on a à coté ? Alvin et les Chimpmunk ? Bon bah c'est quitte ou double !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 550 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Real Cosmic M a ajouté ce film d'animation à 15 listes Dofus - Livre 1 : Julith

Autres actions de Real Cosmic M Dofus - Livre 1 : Julith