Affiche Dogman

Critiques de Dogman

Film de (2018)

Violence des échanges en milieu canidé

Après les expérimentations fantasy de Tale of Tales, Matteo Garrone fait un retour plus modeste par une petite porte, rouillée et décatie pour un film noir qui prend d’une nouvelle façon le pouls de l’Italie contemporaine. A dimension familiale et intime, son drame sonde, dans en lieu généralement ignoré, et derrière des façades qui n’incitent pas à... Lire l'avis à propos de Dogman

81 5
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

Chemin de croix

Un prologue en trompe-l’œil. Avec en gros plan, puis en très gros plan, la tête énorme et blanche d’un molosse, la gueule ouverte, des crocs terrifiants – et la peur qui va glacer le spectateur, même à travers l’écran. A côté un petit homme, son maître, incarné par un comédien inspiré, tel un Luis Rego tendre et cabossé, d’abord à distance de l’animal, puis plus... Lire la critique de Dogman

34 17
Avatar pphf
7
pphf ·

Echec et meute

L'être humain est, avant toute autre chose, un animal social. Mais comme il aime plus que tout se raconter de réconfortants mensonges, il fait tout ce qui est son pouvoir pour l'oublier, et feint de se croire indépendant et plus fort que ce qu'implique ce postulat un poil humiliant. Les artistes et les scientifiques font cependant ce qu'ils peuvent pour nous le rappeler: les récits de... Lire l'avis à propos de Dogman

50 10
Avatar guyness
8
guyness ·

Quelle vie de chien !

On ne peut pas le nier, depuis quelques années et malgré de nombreux prix et nominations, le cinéma italien se fait discret. Pourtant, je pense que le talent est toujours bien présent mais celui-ci est peut-être mal employé ou tout simplement mal subsidié. Pourtant, en dépit de ce marasme culturel ambiant, j'ai la conviction qu'il faut garder l'espoir que le cinéma transalpin revienne, un... Lire la critique de Dogman

37 41
Avatar okilebo
8
okilebo ·

La vengeance du martyr

Dans une banlieue déshéritée, Marcello, toiletteur pour chiens discret et apprécié de tout le quartier, cotoie Simoncino, un ancien boxeur accro à la cocaïne qui, très vite, commence à racketter et à brutaliser tous les habitants du quartier. D’abord confiant, Marcello se laisse entraîner malgré lui dans une spirale criminelle. Attention... Lire l'avis à propos de Dogman

16 7
Avatar dagrey
7
dagrey ·

amore del cane

Matteo Garrone, après avoir plongé dans la pègre napolitaine, nous fait découvrir de nouvelles réjouissances transalpines. Le train train quotidien d'équilibristes de la vie, plus proche des pieds nickelés que de la bourgeoisie lombarde. Dans le décor d'une station balnéaire en ruine, se trame un huis clos oscillant entre le grotesque et le drame. Sous des atours d'une légèreté... Lire la critique de Dogman

15 10
Avatar Seemleo
7
Seemleo ·

Chronique d'une fin annoncée

Matteo Garrone qui n'a pas fait l'unanimité avec son précédent et pourtant somptueux film, "Tale of tales" abandonne chimères et féérie pour revenir à un récit sur un mode plus réaliste dans la lignée du saisissant "Gomorra" tout en se réservant une vraie distance entre l'un et l'autre. "Dogma" est un film... Lire la critique de Dogman

19 5
Avatar Fritz Langueur
10
Fritz Langueur ·

Vengeance Animale

Alors que son dernier film Tale of Tales avait énormément déçu, Matteo Garrone revient en sélection officielle du Festival de Cannes 2018 avec Dogman. Noir et désespéré, le cinéaste nous livre, sans compromis, le portrait d’une Italie crasseuse, violente, et qui laisse ses « chiens » sur le bas-côté de la route. Ce conte funèbre s’avère beau et parfois puissant, mais il manque un petit... Lire l'avis à propos de Dogman

34 2
Avatar Velvetman
7
Velvetman ·

La résignation plutôt que la révolte

Matteo Garrone a l’habitude des sales histoires : ses faits d’armes les plus retentissants sont Gomorra, où deux apprentis mafioso finissent mal (c’est le jeu) et Reality, où un plus si jeune homme passionné de télé-réalité finit mal. Ici, place à Dogman, où c'est un gentil père de famille qui finit donc mal.... Lire l'avis à propos de Dogman

14 7
Avatar Tom Cluzeau
5
Tom Cluzeau ·

Amours chiennes

Matteo Garrone revient aux choses (très) sérieuses, trois ans après son Tale of tales épais et négligeable, avec un film coup de poing en forme de "comédie humaine" macabre et poisseuse. Inspiré d’un fait divers qui choqua l’Italie à la fin des années 80 (un toiletteur pour chiens tua la terreur du quartier qui le martyrisait en le torturant à mort ; la liste des... Lire la critique de Dogman

10 3
Avatar mymp
7
mymp ·